Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

À Pérols, le maire veut faire rejaillir la source d'eau potable gazeuse enfouie depuis 50 ans

-
Par , France Bleu Hérault

La Ville de Pérols va lancer un forage sur le site d'une source d'eau potable recouverte depuis les années 70 aux abords de la cave coopérative. Elle veut voir l'eau jaillir de nouveau et pourquoi pas un jour exploiter cette ressource comme eau potable ou composant de produit cosmétique.

La Ville de Pérols profite d'un vaste chantier de réaménagement près de la cave coopérative pour forer là où coulait une source d'eau potable jusque dans les années 70.
La Ville de Pérols profite d'un vaste chantier de réaménagement près de la cave coopérative pour forer là où coulait une source d'eau potable jusque dans les années 70. © Maxppp - Richard Villalon

Dans le village, ceux qui ont plus de 60 ans se souviennent de cette source qui alimentait le lavoir près de la cave coopérative de Pérols : une source d'eau gazeuse, potable, où les habitants venaient se servir jusqu'à ce qu'elle soit recouverte dans les années 70. La Ville profite du réaménagement complet de ce secteur pour lancer un forage afin de faire jaillir cette eau à nouveau, d'en étudier les qualités et de pourquoi pas, en exploiter la ressource. 

Souvenirs d'enfance

Difficile d'imaginer cette source dans le décor actuel. Seul indice : une plaque d’égout sur un rond point de l'avenue Marcel Pagnol, qui marque son emplacement. "Petits, on s'amusait là près du lavoir, se souvient Robert un habitant. Ça coulait, mais c'était pas un geyser".

De même le maire de Pérols a des images encore précises en tête. "Tous les gens de Pérols buvaient à cette source. Les anciens venaient avec des bouteilles en verre pour la boire chez eux. Elle avait un goût ferrugineux, une eau très légèrement gazeuse, extrêmement fraîche... Mais ce sont des souvenirs d'enfant !" modère Jean-Pierre Rico.

"Je me souviens de ce goût un peu ferrugineux, une eau très légèrement pétillante...". Le maire de Pérols, Jean-Pierre Rico

Sur ce rond point, avenue Marcel Pagnol, seule cette plaque d'égoût signale l'emplacement de la source.
Sur ce rond point, avenue Marcel Pagnol, seule cette plaque d'égoût signale l'emplacement de la source. © Radio France - Marie Ciavatti

Patrimoine

Il veut remettre au jour ce qui, selon lui, fait partie du patrimoine de la commune. L'existence de cette source est répertoriée de longue date. Elle est indiquée dans le cadastre napoléonien. "Il y a aussi un arrêté municipal du XIXe siècle dans lequel le maire de l'époque demande à pouvoir exploiter la source au titre d'eau potable" explique JP Rico (voir documents ci-dessous et au bas de l'article). Demande refusée à l'époque, pour ne pas concurrencer Perrier disent certains. L'eau ne sera reconnue potable que plus tard. 

Faire jaillir cette source à nouveau. Reportage à Pérols

Ce document préfectoral daté de 1936 atteste la potabilité de l'eau de la source de Pérols.
Ce document préfectoral daté de 1936 atteste la potabilité de l'eau de la source de Pérols. - Archive
Document de projet pour une exploitation de l'eau de source de Pérols en 1937
Document de projet pour une exploitation de l'eau de source de Pérols en 1937 - Archive

Entre 80 et 100 mètres de profondeur

Pour savoir si elle l'est aujourd'hui encore, la mairie a décidé de creuser. Un forage est prévu en octobre pour aller chercher cette nappe phréatique, située à 80 voire 100 mètres de profondeur. Il permettra d'en étudier la potabilité, la minéralité. "C'est le même contexte géologique que pour Perrier, explique Olivier Dusotoit, géologue missionné par la Ville pour étudier le sous-sol. Ce sont des roches très profondes, qui sont fracturées et cette fracturation permet de faire remonter l'eau qui est plus en profondeur." 

Principale difficulté : cette eau traverse trois autres nappes. "Une nappe de surface qui se situe entre deux et trois mètres de profondeur, polluée et impropre à la consommation. Une autre qu'on appelle le biseau salé, soit l'eau de mer qui peut venir se mélanger. Plus une troisième qui continue dans les grès, c'est les sables de Montpellier. C'est la difficulté pour faire un bon forage, il faut éviter de toucher ces autres nappes pour éviter toute infiltration.

La même configuration qu'à Perrier selon Olivier Dusotoit, géologue missionné par la Ville

Une exploitation commerciale ?

Le maire veut connaître la qualité de cette eau. "On peut imaginer une exploitation en eau potable gazeuse, ou alors réaliser des produits thermaux ou autres", affirme l'élu. Des projets lointains et qui n'ont que peu de chances d'aboutir au vue de la difficulté à obtenir ces autorisations d'exploiter. En revanche, grâce au chantier en cours, la source va jaillir de nouveau. Le rond-point va disparaître au profit d'une place arborée où sera installée une fontaine alimentée par l'eau de source.

En lieu et place du rond-point, une place arborée avec une fontaine alimentée par l'eau de source.
En lieu et place du rond-point, une place arborée avec une fontaine alimentée par l'eau de source. - Ville de pérols
1938, la préfecture refuse d'autoriser la source de Pérols comme source d'eau minérale (page 1)
1938, la préfecture refuse d'autoriser la source de Pérols comme source d'eau minérale (page 1) - Archive
(page 2)
(page 2) - Archive
Choix de la station

À venir dansDanssecondess