Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
L'ancien président de la République Valéry Giscard d'Estaing est mort à l'âge de 94 ans "des suites du Covid"

"On a peur de la solitude, qui a été terrible au premier confinement", s'inquiètent les aînés ruraux en Sarthe

-
Par , France Bleu Maine, France Bleu

Le président de l'association Génération mouvement, anciennement appelés les aînés ruraux de la Sarthe qui regroupe près de 28.000 retraités s'inquiète de la perspective d'un reconfinement en France. Et des conséquences sur l'isolement des personnes âgées.

Francis Henno, président de Génération mouvement, les ex-aînés ruraux de la Sarthe.
Francis Henno, président de Génération mouvement, les ex-aînés ruraux de la Sarthe. © Radio France - Marc Bertrand

Il représente 28.000 adhérents, des retraités pour la plupart, et plus de 300 clubs locaux. Le président de Génération Mouvement en Sarthe, ce qu'on appelait jusqu'à il y a quelques années les aînés ruraux, s'inquiète de la perspective d'un reconfinement : "Le premier confinement a été terrible, c'est surtout la solitude qui pourrait revenir dont on a peur", assure Francis Henno, invité de France Bleu Maine ce mercredi matin.

Ne pas revivre la solitude "terrible" du premier confinement

Il explique que le premier confinement, au mois de mars, a été une épreuve pour beaucoup de personnes âgées isolées : "Beaucoup de petits-enfants et enfants disaient aux aînés de rester chez eux, de ne plus sortir, 'mamie je vais faire tes courses', parfois juste un contact par la fenêtre. On a encore beaucoup d'aînés qui sont encore chez eux. L'entrée en Ehpad aujourd'hui, c'est 88 ans en moyenne donc il y a beaucoup de personnes de 85 ou 90 ans qui sont actives et qui sont chez elles".

Le premier confinement a été terrible, c'est surtout la solitude qui pourrait revenir dont on a peur

Pour Francis Henno, la différence avec le mois de mars, c'est le masque "que peu de monde avait au tout début. On connaît mieux les gestes barrières également", estime-t-il. Il espère que les familles maintiendront des contacts avec leurs aînés. 

Tricot, belotes arrêtées, et bientôt la marche aussi

Depuis le mois de juillet, l'association, qui organise des activités allant de la randonnée à la belote et au tricot, a pu reprendre les sorties en plein air : marche, vélo ou réunions en extérieur. Le reste est arrêté depuis le 16 mars. Un reconfinement remettrait toutes les activités à l'arrêt. "On prépare notre 45e anniversaire en octobre 2021". L'association espère pouvoir le fêter déconfiné. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess