Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

A pied ou en fauteuil roulant, ils ont manifesté à Clermont-Ferrand pour demander des moyens pour les Ehpad

mardi 30 janvier 2018 à 12:17 Par Emmanuel Moreau, France Bleu Pays d'Auvergne

A Clermont-Ferrand comme un peu partout en France, les personnels des Ehpad (Etablissement d'Hébergement pour Personnes Âgées Dépendantes) se sont mobilisés ce mardi. Deux résidents de l'Ehpad de Lezoux étaient en tête du cortège.

Le rassemblement clermontois
Le rassemblement clermontois © Radio France - Emmanuel Moreau

Clermont-Ferrand, France

André est résident de l'Ehpad Saint-Joseph de Lezoux depuis deux ans et demi. Sur son fauteuil roulant, il accélère pour se placer en tête de cortège, avant le court défilé jusqu'à la préfecture où une délégation doit être reçue. André a constaté que les choses se dégradent petit à petit

Y'a beaucoup de problèmes chez nous. Les douches, au lieu d'en avoir une par semaine, on en a une par mois. Le personnel fait ce qu'il peut mais ils ne sont pas assez nombreux.

André espère que l'Ehpad Saint-Joseph aura les moyens d'embaucher plus de personnel. Derrière lui, les salariés  applaudissent. Comme tous leurs collègues, ils se disent épuisés et malheureux de devoir mal traiter les pensionnaires. 

Un large rassemblement

Ils viennent de Riom, Cunhalt, Issoire, Chamalières, Saint-Germain Lembron, etc.... Ils sont entre 600 et 700 pour ce rassemblement clermontois. La mobilisation peut paraître limitée mais les syndicats rappellent que de nombreux salariés, solidaires du mouvement, voire grévistes, sont restés au travail pour s'occuper des résidents. Et d'autres rassemblements étaient prévus ailleurs dans le Puy-de-Dôme, par exemple à Ambert ou Pontaumur, directement devant les Ehpad.

Surtout, cette manifestation allait au-delà d'un simple rassemblement intersyndical. Dans la foule, des directeurs d'établissements (leur association appelait à manifester), des familles et des élus, notamment plusieurs conseillers départementaux. Les 50 millions d'€uros supplémentaires annoncés par la ministre de la santé leurs semblent largement insuffisants. Cette journée de mardi pourrait n'être qu'un début, plusieurs syndicats se disent prêts à poursuivre le mouvement pour obtenir satisfaction.