Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

A Poitiers, le quartier de la gare est en train de changer de visage, et ce n'est qu'un début

-
Par , France Bleu Poitou

A Poitiers, le quartier de la gare est en train de changer de visage. Parmi les chantiers en cours ou à venir : une résidence jeunes actifs, une technopole, une crèche. L'objectif à terme c'est d'en faire un véritable quartier où l'on travaille et où l'on vit, le "futur quartier de la Boivre".

Capture écran
Capture écran - Capture écran

Poitiers, France

C'était une des verrues du quartier de la gare de Poitiers et elle est en train de sauter : l'ancien squat du Bd du Grand Cerf a finalement été vendu et racheté. Il s'agit du numéro 77 : l'ancien bâtiment de "bobinages". L'immeuble autrefois squatté par des familles de roms avait été classé insalubre et muré après leur évacuation et relogement. Il est désormais en cours de rénovation. Le nouveau propriétaire prévoit d'y faire des logements dans les étages et d'y installer une société de services à la personne au rez de chaussée. C'est l'un des nombreux changements en cours dans ce quartier de la gare en pleine réhabilitation. D'autres projets de rénovation ont démarré dans ce quartier de la gare appelé à devenir plus tard le "quartier de la Boivre". 

Un lieu multiactivités, une école de design et une technopole

Il faudra 15 ans environ pour faire de ce quartier de passage, un quartier tout court avec espaces verts, logements, bureaux, commerces, et autres activités. Certains projets sont d'ailleurs bien lancés voire terminés. L'ex plan B, on le sait, va devenir un lieu ouvert à de multiples activités : initiation à l'artisanat, studio de danse, salle de répétition, et bar-restaurant. Juste à côté, l'école de design de la Nouvelle-Aquitaine a pris la place de l'ancien magasin de vêtements Toon'z shop. Tandis que l'ancien Troc de l'île, de l'autre côté, abritera d'ici l'été prochain la technopole, sorte d'incubateur d'idées et de pépinière d'entreprises.  

Une résidence jeunes actifs, des bureaux et une crèche

L'ancien garage Honda, pour sa part, va devenir une résidence étudiante. Quant à l'espace Duguesclin, près de l'école d'avocats, il va accueillir une résidence jeunes actifs, des bureaux et une crèche.  

De la couleur et des lumières à l'espace 107

Plus près de la gare, l'espace 107 qui encadre les fameux escalators est en train de faire peau neuve. Le propriétaire privé est en train de rénover la bâtisse tandis que la municipalité, elle, refait les passages publics. A l'avenir, les piétons y découvriront une fresque et des escaliers colorés baignés de lumière. De quoi en faire une entrée de ville à part entière.

Détruire ou garder la caserne de Pont-Achard ?

Autre gros morceau à venir dans la réhabilitation de ce quartier : la caserne de pompiers de Pont-Achard, dont les murs appartiennent à la ville. Les projets sont à l'étude, "il y a des idées très intéressantes", explique-t-on à la ville. " Mais rien n'est décidé". Sur ce projet, deux visions opposées : il y a ceux qui veulent détruire la bâtisse sans âme et ceux qui souhaitent la garder pour utiliser ses volumes et en faire une sorte de complexe mixte avec des espaces mêlés (restaurant-bureaux-activités-commerces) et des logements. Là encore, rien n'est décidé. Cependant, la municipalité, on le sait, aimerait garder la piscine et le gymnase utilisés par les scolaires et les associatifs. Si les deux structures disparaissent, il faudra en reconstruire ailleurs dans ce secteur. 

Et au milieu coule une rivière

Dans ce quartier de la gare, futur quartier de la Boivre, la rivière qui resurgit parfois par endroits sera également exploitée. Comme pour le Clain, il s'agit de rendre au maximum les berges aux habitants. Cela étant dit, les négociations s'annoncent longues avec les propriétaires privés et la SNCF. Ce projet en tout cas sera l'un des plus gros chantiers de ces prochaines années à Poitiers. Même si entre temps, il faudra passer par l'échéance électorale. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu