Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

À Poitiers, les bénévoles des Restos du cœur œuvrent même l'été pour aider les plus démunis

-
Par , France Bleu Poitou

Dans la Vienne, les restos du cœur de Poitiers ne chaument pas. Ce n'est pas parce que l'hiver est fini que les plus démunis n'ont pas besoin d'aide. Dans le centre d'accueil de jour, les bénévoles s'occupent donc d'offrir un brunch tous les matins aux accueillis, un moment précieux de partage.

A droite, Monique, bénévole aux Restos du cœur de Poitiers, a préparé un broyé du Poitou pour les personnes accueillies
A droite, Monique, bénévole aux Restos du cœur de Poitiers, a préparé un broyé du Poitou pour les personnes accueillies © Radio France - Isabelle Rivière

Poitiers, France

Il n'y a pas que l'hiver que les Restos du cœur sont ouverts. L'été aussi, les bénévoles sont à pied d'oeuvre. À Poitiers par exemple, le centre d'accueil de jour de l'association est ouvert du lundi au vendredi dans le quartier de la demi-lune. Tous les matins d'été, de 9 heures à 11 heures, les bénévoles accueillent les plus démunis pour leur offrir un brunch et un sourire. Un peu de répit aussi dans la dure réalité de leur quotidien. 

Le centre des restos de Poitiers, en vedette à la télé

Ce sont d'ailleurs ces moments de partage qu'on peut observer en ce moment à la télévision : des spots de sensibilisation pour rappeler qu'il n'y a pas que l'hiver que les personnes en difficulté ont besoin d'aide. 

Des bénévoles mobilisés aussi l'été

Au centre de la demi-lune, Monique est revenue donner un coup de main pendant les vacances d'une responsable. Ancienne secrétaire-comptable, cette retraitée adore cuisiner. C'est donc tout naturellement qu'elle passe derrière les fourneaux pour préparer les omelettes du brunch. Des omelettes à la demande que Martine apporte en salle tandis que Véronique, elle, étoffe le buffet : charcuterie, fromages, tomates du jardin des restos, fruits, viennoiseries, et café... 

"Ici, on bichonne les accueillis", lâche-t-elle dans un sourire. 

Tous les matins de l'été, les restos proposent un buffet et un brunch aux accueillis - Radio France
Tous les matins de l'été, les restos proposent un buffet et un brunch aux accueillis © Radio France - Isabelle Rivière

Pour les personnes accueillies, un moment convivial indispensable

La veille, Véronique était à la mer. Elle alterne vacances et bénévolat. Elle essaie de venir tous les vendredis matin donner un peu de réconfort. Et les personnes accueillies (on ne dit plus "bénéficiaires", NDLR) le lui rendent bien à elle et à tous les autres. Georges, dit "tonton" appelle les bénévoles "ses mamans". 

"Ce sont toutes mes mamans", dit-il en emportant son assiette garnie. 

Marie-Noëlle, elle, apprécie le repas, mais surtout le contact bienveillant. "Ici, il n'y a pas de jugement", explique-t-elle.  

Marie-Noëlle et Emmanuelle se sont rencontrées aux restos, Monique, bénévole,  leur apporte un broyé du Poitou qu'elle a préparé elle-même - Radio France
Marie-Noëlle et Emmanuelle se sont rencontrées aux restos, Monique, bénévole, leur apporte un broyé du Poitou qu'elle a préparé elle-même © Radio France - Isabelle Rivière

"Je viens tous les matins pour le brunch. Mais il y a aussi des vestiaires pour ceux qui n'ont pas l'eau courante, il y a un coin informatique pour faire nos papiers administratifs. On se retrouve tous dans un moment convivial, et ça c'est super !"

Après le petit déjeuner, ceux qui fument se retrouvent sous l'arbre dans la cour, pour échanger. Des liens d'amitié se créent. 

Les bénévoles de la lumière, et les bénévoles de l'ombre

Et pendant que les "bénéficiaires" s'offrent un peu de répit dans un cadre protégé, à l'intérieur du bâtiment, dans l'ombre d'autres petites mains s'activent. 

Parmi les bénévoles des Restos, Marc s'occupe de l'informatique et Jean, de la maintenance  - Radio France
Parmi les bénévoles des Restos, Marc s'occupe de l'informatique et Jean, de la maintenance © Radio France - Isabelle Rivière

Tous les bénévoles ne sont pas au contact des accueillis. Marc par exemple est informaticien pour l'association. Jean, 75 ans, est le monsieur bricoleur des Restos. "C'est notre Mc Gyver à nous !" insiste Marc. 

"Jean, c'est lui qui change les ampoules, qui répare la plomberie, ou qui déménage les petites choses quand il faut. C'est un travail invisible mais qui est important", ajoute-t-il. 

Après 20 ans de bénévolat aux restos, Jean l'avoue : "Parfois, je me dis que je resterais bien chez moi, mais je viens quand même". En fait, il a les restos dans le cœur, Jean !

L'association recherche d'autres volontaires

Un peu comme tous les bénévoles des Restos, des bénévoles qui auraient bien besoin de renfort et d'une relève. Dans la Vienne, l'association cherche à recruter d'autres volontaires : des chauffeurs avec permis poids-lourd et permis voiture, des secrétaires, des comptables. Des gens qui seraient prêts à consacrer une ou deux matinées aux restos dans leur semaine. Toutes les informations sur le site des Restos du cœur de la Vienne.