Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

À quelques jours de leur traversée de la Manche à la nage, ils peaufinent leur entraînement dans l'Yonne

mardi 24 juillet 2018 à 19:33 Par Kevin Dufreche et Lisa Guyenne, France Bleu Auxerre

Ils s'appellent Arnaud, Frédéric, Sylvain, et Jacques : dans quelques jours, ils vont tenter de traversée la Manche à la nage, en relais. Pour se préparer aux conditions rudes qui les attendent au nord, ils se préparent dans l'Yonne. Nous les avons rencontré à Chamvres.

Les trois nageurs icaunais à l'entrainement dans les eaux du Tholon, à Chamvres.
Les trois nageurs icaunais à l'entrainement dans les eaux du Tholon, à Chamvres. © Radio France - Lisa Guyenne

Yonne, France

Le sportif icaunais Arnaud Chassery repart pour un nouveau défi !  On vous a fait suivre en octobre dernier son ascension du Kilimandjaro. A présent, son nouvel objectif, c'est la traversée de la Manche à la nage, et en relais !  Il part ce mercredi avec trois autres nageurs, deux Icaunais et un Breton. La traversée devrait se faire dans les prochains jours. Ils se sont entrainés jusqu'au dernier moment, pour être prêt le moment venu.

Un ennemi principal : le froid

C'est dans les eaux du Tholon, à Chamvres, près de Joigny que nous retrouvons Arnaud Chassery, Frédéric Constanda, et Sylvain Berthomeau. Le dernier relayeur, Jacques Deutsch, est originaire de Bretagne. Le lieu n'est pas choisi au hasard : ici, l'eau est froide. Ça se rapproche donc des températures qu'il faudra affronter dans la Manche : "grosso modo, on sera autour de 15 degrés au départ", explique Arnaud Chassery. Au départ, parce que côté britannique, l'eau est encore plus froide. Et c'est bien ce froid, le pire ennemi des nageurs : "le plus dur, ce n'est pas la distance, pas le temps passé dans l'eau, pas le trafic maritime, pas les méduses : c'est résister au froid", affirme le nageur qui s'y connait, pour avoir traversé le détroit de Béring, entre l'Alaska et la Russie, avec Philippe Croizon en 2012.

"C'est terrible le froid, on le sent pas vraiment venir et un moment ça y est, on a plus vraiment de force."

D'autant que pour que la traversée soit homologuée, il ne faut porter que le strict minimum : slip, et bonnet de bain ! Alors depuis plus d'un an, c'est douche froide et baignade en extérieur : "au mois de mars elle était à 5 degrés... et il y avait de la neige !", s'amusent les trois compères.

Une aventure collective

Dans le froid et pour le reste, l'équipe est prête, et motivée. Faire cette traversée en relais, c'est la bonne formule selon eux : "si t'abandonnes, c'est l'équipe qui abandonne. Donc je pense que ça, ça soude", pour Frédéric ; "c'est plus facile de repousser ses limites à plusieurs", lâche Sylvain.

Le trio icaunais rejoint ce mercredi Jacques Deutsch, ils seront tous à Douvres en fin de journée. Il ne restera plus qu'à attendre le feu vert des autorités britanniques pour le grand départ. Et France Bleu Auxerre vous fera vivre la traversée en direct, depuis le bateau. On ne connait pas encore la date exacte, mais la traversée se fera d'ici le 5 août maximum.