Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

A Reims, la basilique Saint-Remi cherche des bénévoles pour accueillir les touristes

vendredi 8 juin 2018 à 11:36 Par Victorien Willaume, France Bleu Champagne-Ardenne

La basilique Saint-Remi à Reims est à la recherche de bénévoles pour accueillir les touristes. Depuis un an, les groupes de touristes qui viennent sans leur propre guide se retrouvent sans explication sur le bâtiment, car il n'y a plus personne à l'entrée du site.

Parler anglais ou allemand est un plus même si ce n'est pas obligatoire.
Parler anglais ou allemand est un plus même si ce n'est pas obligatoire. © Maxppp - Christian Lantenois

Reims, France

Une nef romane, un chœur qui date du début du gothique, le tombeau de Saint-Remi : c'est ce qui se voit tout de suite lorsqu'on rentre dans la basilique Saint-Remi, à Reims. Mais pour vraiment connaître les lieux, il vaut mieux être accompagné par une personne avertie. La basilique Saint-Remi recherche donc activement des bénévoles pour accueillir les touristes. 

Depuis un an il n'y a plus personne à l'entrée du site, les groupes de touristes qui viennent sans leur propre guide n'ont donc aucune explication sur le bâtiment, et sur les choses importantes à y voir.

Pour candidater, il faut être disponible les samedi et dimanche après-midi cet été jusqu'à la mi-octobre. Mais plus il y aura de volontaires, plus il sera facile de mettre en place un roulement. La maîtrise de l'anglais ou l'allemand est un plus, mais n'est pas indispensable. 

Avoir quelques clés de compréhension

Le Père Jean-Louis Oudinot s'occupera notamment du recrutement. "Il y aura une petite formation, avec des personnes qui connaissent très bien les lieux, l'histoire du tombeau, l'histoire de la basilique, de la présence des moines, le détail de l'architecture, des vitraux. Il faut avoir quelques clés de compréhension, sans que ce soit quelque chose de trop compliqué à faire."

Le père Jean-Louis Oudinot espère que la présence de bénévoles fera venir les visiteurs, car aujourd'hui seuls 10% de ceux qui vont à la cathédrale de Reims vont également à la basilique Saint-Remi.

Une réunion d'information est prévue ce vendredi à 18 heures à la basilique Saint-Remi.