Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

A Reims, la foire ne s'installera finalement pas sur les Basses promenades

-
Par , France Bleu Champagne-Ardenne

En décembre dernier, la mairie de Reims a proposé aux forains de réfléchir à les installer sur les Basses promenades, car ils ne voulaient pas s'implanter près du Stade Delaune, jugé trop loin du centre. Finalement, ce ne sera pas possible, annonce la mairie ce vendredi.

Les forains avaient accepté à contre-cœur en juillet 2018 de s'installer sur l'emplacement chaussée Bocquaine, près du Stade Delaune.
Les forains avaient accepté à contre-cœur en juillet 2018 de s'installer sur l'emplacement chaussée Bocquaine, près du Stade Delaune. © Radio France - Sophie constanzer

Reims, France

La fronde des forains va-t-elle repartir de plus belle ? En tout cas la mairie de Reims l'a annoncé ce vendredi : il est impossible d'installer la foire sur le secteur Basses promenades - square Colbert. 

La mairie avait décidé en décembre dernier d'étudier cette possibilité pour répondre à la colère des forains, qui ont manifesté, pendant plusieurs semaines. Ils voulaient retrouver un emplacement en centre-ville et ne voulaient pas de l'emplacement aménagé par la mairie sur la chaussée Bocquaine, près du Stade delaune. 

Quatre raisons sont avancées par la mairie pour expliquer ce refus :

- La demande d’une installation dès cette année était exclue d’avance car un délais de 24 mois était nécessaire à cause des fouilles archéologiques à mener et la réalisation des travaux. 

- L'implantation imaginée par les forains conduisaient à dénaturer trop fortement le site, ce qui aurait conduite à un avis négatif de la commission nationale. 

- Les travaux auraient coûtés trop cher aux contribuables, 2,8M €.

- La trop grande proximité entre la foire et le fort trafic de transports en commun, selon Citura.

Selon la mairie, le site de la chaussée Bocquaine est toujours à la disposition des forains s’ils le souhaitent.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu