Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

A Reims, SOS Amitié a besoin d'argent

mardi 9 janvier 2018 à 11:11 Par Aurélie Jacquand, France Bleu Champagne-Ardenne

L'association a besoin de 13 000 euros par an pour fonctionner, mais face aux baisses des aides publiques, ses finances sont de plus en plus réduites. SOS Amitié s'inquiète pour son avenir et celui de ses 20 écoutants bénévoles.

Une écoutante SOS amitié IDF
Une écoutante SOS amitié IDF © Radio France/Nathalie Doménégo

SOS Amitié Reims n'est pas encore menacée de fermeture, mais si sa situation financière devait s'aggraver, l'association se poserait la question de sa pérennité. "Nos fonds proviennent uniquement des dons et des subventions", explique le Président de SOS Amitié, Jean-Paul Clément. Sauf que les subventions fondent comme neige au soleil ces dernières années : "Aujourd'hui, seules les villes de Reims et d'Epernay continuent de nous verser un peu d'argent. Le département de la Marne a arrêté, comme la ville de Châlons-en-Champagne et d'autres", constate Jean-Paul Clément.

Le budget de l'association SOS Amitié de Reims ne semble pourtant pas faramineux : 13 000 euros annuels. "Il faut payer le loyer, l'électricité, l'abonnement téléphonique bien sûr puisque c'est notre outil de travail, mais aussi et surtout les psychologues qui forment nos écoutants", explique le Président de l'association.

Quant aux dons provenant de particuliers, Jean-Paul Clément explique : "On arrive difficilement à collecter 2 000 euros par an, mais _on manque de notoriété par rapport à d'autres associations_, bien plus connues quand on parle de dons. Pourtant nous sommes reconnus d'utilité publique". Une reconnaissance qui permet aux donateurs d'obtenir un reçu fiscal à hauteur de 66%.

"Notre présence est d'actualité en ces temps de crise"

Chaque jour, environ 40 appels sont passés à SOS Amitié Reims, mais faute de bénévoles, seul un sur quatre trouve un interlocuteur, "Et si le poste de Reims devait fermer à cause de ses difficultés financières et bien ce serait encore des oreilles en moins pour écouter les personnes en détresse qui ont besoin de parler", explique le Président de SOS Amitié, Jean-Paul Clément. Aujourd'hui 20 écoutants bénévoles se succèdent 24h/24 dans les locaux de l'association. 

L'une des particularités de SOS Amitié, c'est d'assurer une écoute strictement anonyme : "Nous n'avons pas le numéro de la personne qui nous appelle", précise Jean-Paul Clément "Ca permet une grande liberté de parole. Beaucoup nous disent qu'ils nous confient des choses qu'ils n'ont jamais dit à personne, pas même à leur psychologue". Et à l'heure d'internet, SOS Amitié a ouvert un tchat il y a trois ans : "Plus de 80% des personnes qui nous contactent par ce biais ont moins de 25 ans et c'est important parce que le suicide est souvent évoqué dans ces conversations, or jusque-là nous n'arrivions pas à entrer en contact avec cette population", conclut le Président de SOS Amitié, Jean-Paul Clément.

Le numéro de SOS Amitié à Reims : 03 26 05 12 12

Pour contacter SOS Amitié à Reims : 03 26 05 12 12. Il existe également une antenne dans les Ardennes, à Charleville-Mézières, joignable au 03 24 59 24 24.

Pour faire un don à l'association, il faut envoyer un chèque directement à SOS Amitié, à l'adresse suivante : Boîte 214/56, Maison de la vie Associative, 122 bis rue du Barbâtre 51100 Reims.