Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

A Rennes, il ouvre un bar en libre-service

lundi 25 mars 2019 à 7:47 Par Benjamin Fontaine, France Bleu Armorique

René Bouan vient d'ouvrir un nouvel établissement dans la célèbre "rue de la soif" à Rennes. Chez "Monsieur le zinc" les clients se servent eux-mêmes en bière ou en vin.

René Bouan a ouvert son bar fin février.
René Bouan a ouvert son bar fin février. © Radio France - Benjamin Fontaine

Rennes, France

Une nouvelle enseigne vient d'ouvrir rue Saint-Michel à Rennes, plus connue sous le nom de "rue de la soif". Depuis la fin du mois de février, René Bouan, un Rennais de 29 ans a lancé "Monsieur le zinc", le cinquième bar de la marque en France et le premier en région.

Ambiance colorée et vintage

Chez "Monsieur le zinc" il n'y a pas de barman, ou presque. La bière et le vin sont en libre-service. "A l'arrivée dans le bar, on remet une carte au client et il peut la charger avec le montant qu'il souhaite. Il pourra ensuite utiliser sa carte pour se servir en boisson," explique le gérant. La carte est réutilisable, rechargeable et permet ainsi de contrôler son budget. "C'est aussi très pratique quand vous faites une soirée entre amis. Chacun peut payer sa part et il n'y a pas de soucis de comptabilité en sortant." 

Les tireuses à bière sont cachées dans des pompes à essence. - Radio France
Les tireuses à bière sont cachées dans des pompes à essence. © Radio France - Benjamin Fontaine

Ambiance colorée et vintage chez "Monsieur le zinc".  Les pompes à bière sont cachées dans d'anciennes pompes à essence et les centilitres de houblons défilent sur un écran numérique. "C'est plutôt sympa parce qu'on peut choisir la dose que l'on souhaite boire et goûter plusieurs boissons," confie Dylan, 27 ans. "Le bar est agréable, c'est osé comme ambiance, ça change de ce qu'on trouve dans la rue. Ça me donne envie d'y revenir." L'établissement propose ainsi huit vins et six bières.

Plus de temps pour discuter avec les clients

René Bouan a quitté la grande distribution pour réaliser son rêve, ouvrir un bar. Il a choisi la franchise pour limiter les risques et embauché deux salariés. Selon lui, le système de libre-service ne l'empêche pas de créer du lien avec ses clients, au contraire. "Moi je voulais ouvrir un bar pour échanger avec les gens et avec ce concept je ne passe ma soirée coincée derrière mon comptoir à servir des bières. Je peux passer aux tables m'assurer que tout va bien et discuter avec les gens qui sont là. A mon sens, c'est plus convivial." 

Le bar "Monsieur le zinc" est ouvert tous les jours au 11, rue Saint-Michel.