Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

À Rennes, ils fabriquent des objets pour améliorer le quotidien des personnes en situation de handicap

-
Par , France Bleu Armorique

Pendant trois jours à Rennes, une quarantaine de personnes ont planché sur quatre objets pour aider au quotidien de quatre personnes en situation de handicap, qui portaient les projets.

L'événement est organisé par l’association My Human Kit et Arianegroup.
L'événement est organisé par l’association My Human Kit et Arianegroup. © Radio France - Manon Vautier-Chollet

Un tricycle électrique pour se déplacer plus facilement, une machine à lire les documents papiers ou encore un "magic joystick" pour connecter son fauteuil à la console de jeux vidéos et à la lumière. Pendant trois jours à Rennes, une dizaine de salariés d'ArianeGroup et une trentaine de bénévoles et salariés de l'association My Human Kit ont planché sur quatre projets.

Faciliter le quotidien

Pour la deuxième édition du "Fabrikarium", quatre personnes en situation de handicap ont lancé quatre projets pour créer un objet qui pourrai améliorer leur quotidien. Pour ça, les équipes étaient composées de personnes de l'association My Human Kit et de salariés d'Ariane qui, d'habitude, fabriquent des fusées.

Ici, trois personnes de ce Fabrikarium préparent un tricycle électrique.
Ici, trois personnes de ce Fabrikarium préparent un tricycle électrique. © Radio France - Manon Vautier-Chollet

Si le Fabrikarium dure trois jours, ça ne s'arrête pas là. Les prototypes des objets créés sont ensuite mis sur internet gratuitement pour que d'autres personnes en situation de handicap puissent les utiliser. Et puis, ces moments de création et partage en groupe peuvent aussi donner confiance. Jonathan par exemple, atteint de la myopathie de Duchenne et à la tête du projet "magic joystick" assure qu'il a pris de l'assurance et acquis de nouvelles compétences.

Là, deux autres participantes soudent.
Là, deux autres participantes soudent. © Radio France - Manon Vautier-Chollet
Choix de la station

À venir dansDanssecondess