Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

À Rennes, déposez des objets personnels contre de l’argent liquide

lundi 15 avril 2019 à 5:09 Par Maxime Bossonney, France Bleu Armorique

Depuis près de trois mois, une antenne du Crédit Municipal de Nantes est ouverte à Rennes. L’agence propose notamment des prêts sur gage : les clients déposent des biens personnels et récupèrent immédiatement leur valeur en cash.

Julien Roger-Provost, le responsable du Crédit Municipal de Nantes, à Rennes, donne du liquide contre les objets des clients.
Julien Roger-Provost, le responsable du Crédit Municipal de Nantes, à Rennes, donne du liquide contre les objets des clients. © Radio France - Valentin Jamin

Rennes, France

Pour payer une facture ou éviter un découvert, il est désormais possible d’effectuer un prêt sur gage au Crédit Municipal de Nantes, situé dans le quartier Saint-Hélier, à Rennes. Le fonctionnement est simple : vous transmettez à l’agence un ou des objets qui vous appartiennent et vous récupérez leur valeur en liquide. 

« J’ai amené de l’argenterie et des bijoux en or, sourit Patrick, 60 ans. _J’ai récupéré 250 euros »_. Une somme qui lui servira à régler un « problème de trésorerie ». Il reviendra ensuite récupérer ses biens et rendra la somme d’argent échangée.

Un objet sur dix vendu aux enchères

Julien Roger-Provost, responsable de l’agence, est capable d’estimer la valeur de bijoux, instruments de musique, tablettes ou ordinateurs. « Nous sommes sur des contrats qui durent six mois, explique-t-il. Les clients peuvent venir récupérer leurs biens quand ils veulent. Tous les six mois, ils versent des intérêts, ce qui prolonge automatiquement le contrat pour une demi-année ».

Si un client ne règle pas ses intérêts ou ne se manifeste plus, les biens sont vendus aux enchères. Cela arrive dans 10% des cas. Et les bénéfices réalisés sur un objet sont reversés à la personne qui l’a déposé au Crédit Municipal de Nantes.