Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

À Rouen, les enfants rattrapent leur retard en natation avec des cours gratuits

La ville de Rouen propose des cours de natation aux enfants jusqu'à 12 ans tout le mois de juillet 2021. En pleines vacances, l'objectif est que les enfants prennent confiance dans l'eau, après des mois d'enseignement perturbés par la crise sanitaire.

A la piscine Diderot de Rouen, une vingtaine d'enfants participent à des cours de natation tous les matins de juillet. Ils ont des niveaux variables, à cause d'un enseignement perturbé cette année.
A la piscine Diderot de Rouen, une vingtaine d'enfants participent à des cours de natation tous les matins de juillet. Ils ont des niveaux variables, à cause d'un enseignement perturbé cette année. © Radio France - Théo Boscher

Il règne une joyeuse anarchie dans le petit bain de la piscine Diderot de Rouen. Des cris, des éclaboussures, des quintes de toux après avoir bu la tasse. Ce mardi matin, une vingtaine d'enfants prennent une leçon de natation. Pour certains, c'est la première depuis des mois puisque les écoles sont nombreuses à avoir suspendu les cours en raison de la crise sanitaire.

Ils commencent par des échauffements, à pied ou en nageant, avant d'être divisé en deux groupes pour des exercices plus poussés. Les enfants sont encadrés par des entraîneurs du club de natation les Vikings de Rouen

Le groupe des plus jeunes suit les instructions de Stéphane Mercier, entraîneur au club de natation des Vikings de Rouen.
Le groupe des plus jeunes suit les instructions de Stéphane Mercier, entraîneur au club de natation des Vikings de Rouen. © Radio France - Théo Boscher

"L'objectif est double. D'abord, si les enfants tombent dans l'eau, ils doivent pouvoir se sauver. Donc on les fait sauter, mettre la tête sous l'eau. Ensuite, une fois que c'est acquis, on travaille les techniques de nage", détaille Stéphane Mercier, un des professeurs du jour.

Pas de piscine pendant plus d'un an

Ils apprennent à flotter, à maîtriser leur respiration, à nager le crawl. Que des nouveautés pour Adil, 9 ans : "On apprend à nager. Des fois, on va dans le grand bassin et on fait des exercices. Je me sens bien. Sauf dans le grand bain, pas trop." Mais "ça va venir", promet-il.

Certains n'avaient jamais mis la tête sous l'eau - Stéphane Mercier, entraîneur au club de natation des Vikings de Rouen

Il y a de tous les niveaux. Des plus jeunes qui lâchent rarement le bord, à ceux qui savent déjà plonger sans faire de plat. Mais Stéphane Mercier l'assure : "On voit vite des progrès importants, en quelques jours." Certains avaient peur de l'eau le premier jour, c'est rarement le cas par la suite.

Avec Dorian, un autre entraîneur, les enfants plus confiants apprennent même à plonger dans le grand bain de la piscine de Rouen.
Avec Dorian, un autre entraîneur, les enfants plus confiants apprennent même à plonger dans le grand bain de la piscine de Rouen. © Radio France - Théo Boscher

"Au début, j'avais encore du mal à faire du crawl parce qu'avec le Covid-19, je n'en avais pas fait pendant un an, raconte Leïla, 11 ans. Mais là, je sens que j'ai reprogressé. Sur 20, je me mets la note de 15 !"

Prévenir le risque de noyades

Ces cours gratuits proposés par la Ville de Rouen ont aussi une visée préventive au moment des vacances. Le nombre de noyades a augmenté de 22 % au mois de juin 2021 par rapport à l'année passée. Les parents poussent donc leurs enfants à se remettre en selle. "Nous partons en Loire-Atlantique et comme ils n'avaient pas nagé depuis longtemps, je voulais que mes deux fils se familiarisent de nouveau avec l'eau", explique Mélanie, maman de deux garçons de quatre et neuf ans.

Et pour les enfants qui ne partent pas en vacances, cela reste aussi un moyen de passer un bon moment et de se défouler.

Des cours de natation pour prévenir les noyades à Rouen - Reportage de Théo Boscher

Choix de la station

À venir dansDanssecondess