Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

A Royat et Gerzat, des jeunes en service civique pour lutter contre la fracture numérique

dimanche 3 juin 2018 à 18:38 Par François Rauzy, France Bleu Pays d'Auvergne

En 2017, 7 millions de français ne se connectaient jamais à Internet. Une chiffre qui représente 12% de la population des plus de 12 ans. Pour certains c'est un choix, les autres sont victimes de la "fracture numérique". Dans le Puy-de-Dôme, Royat et Gerzat veulent lutter contre cette fracture.

De gauche à droite : Marion Canales (Mission Locale), Claude Pracros (Mairie Royat), Guillaume, Léa, Sigvine, Jean Albisetti (Maire Gerzat), Louis et Romain Carrier (Unis Cités)
De gauche à droite : Marion Canales (Mission Locale), Claude Pracros (Mairie Royat), Guillaume, Léa, Sigvine, Jean Albisetti (Maire Gerzat), Louis et Romain Carrier (Unis Cités) - Mission Locale

Puy-de-Dôme, France

La "fracture numérique", c'est la difficulté dans l'accès et dans l'usage des nouvelles technologies. Elle concerne principalement les personnes âgées. La mission locale, désireuse de lutter contre cette fracture, a réuni les communes de Gerzat et Royat, ainsi que l'association Unis Cités qui accompagne des jeunes en service civique.

Ensemble, ils ont établi une convention pour intégrer quatre jeunes services civiques sur les deux communes : Léa et Guillaume à Royat, Sigvine et Louis à Gerzat. Leur mission : aller à la rencontre des personnes victimes de la fracture numérique. Tous les quatre dispensent des cours d'utilisation d'ordinateurs, d'internet, ouvrent des comptes aux personnes âgées sur les différentes plateformes administratives... Ils font également du conseil. 

Léa : "Une personne qui n'avait pas de téléphone voulait en acheter un. Elle est venue nous voir, on l'a conseillée. Puis quand elle l'a acheté elle est revenue nous voir pour qu'on lui apprenne à l'utiliser pour appeler, envoyer des messages, prendre des photos..." Les jeunes aidants au numérique réalisent aussi des fiches techniques pour l'utilisation de certains appareils, sur demande des personnes qui en auraient besoin.

L'intergénérationnel au cœur de la mission

La lutte contre la fracture numérique permet également de rapprocher deux générations qui se côtoient assez peu. Marion Canalès, présidente de la Mission Locale Clermont Métropole et Volcans : " L'informatique, le numérique, ça permet de rester en lien pour des personnes qui sont isolées soit territorialement, soit pour des grands-parents qui voudraient communiquer avec leurs petits-enfants. Et c'est très important pour l'intergénérationnel que l'on défend.

Et les premiers retours d'expérience des quatre services civiques confirment ce besoin de lien social. Léa : " La dame que l'on avait conseillé pour le téléphone, on a aussi beaucoup discuté avec elle, on a visité son jardin, elle nous a montré ses plantes... On parle beaucoup avec les gens et pas forcément d'informatique ! " La mission a démarré le 26 février dernier, les premiers bilans seront tirés par les communes et la mission locale fin juillet, au terme des contrats des quatre services civiques.