Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dans les rues de Strasbourg, ce mardi soir.

Attaque mortelle à Strasbourg : ce que l'on sait de la fusillade qui a fait au moins trois morts et 13 blessés

Société

À Saint-Aignan-sur-Roë, des Sœurs sont en conflit avec le Vatican

dimanche 7 octobre 2018 à 22:19 France Bleu Mayenne

C'est l'histoire du pot de terre contre le pot de fer. La congrégation des Petites soeurs de Marie est depuis plusieurs mois en conflit avec le Vatican. Les quatorze Sœurs installées à Saint-Aignan-sur-Roë refusent l'arrivée d'une nouvelle Mère Supérieure. La congrégation risque d'être démantelée.

Sœur Marie du Calvaire et Sœur Marie de Saint Michel refusent l'arrivée d'une nouvelle Mère Supérieure
Sœur Marie du Calvaire et Sœur Marie de Saint Michel refusent l'arrivée d'une nouvelle Mère Supérieure

Saint-Aignan-sur-Roë, France

Avis de tempête chez la congrégation des Petites Sœurs de Marie dont une partie est installée à Saint Aignan-sur-Roë. Il faut remonter à novembre 2016, une visite canonique est diligentée dans les murs de la communauté mayennaise. Il en ressort un rapport à charge contre les Petites Sœurs de Marie. Ces dernières sont abasourdies en découvrant le compte rendu qui ne reflète absolument pas la réalité de ce qu'elles vivent. On leur reproche leur façon de vivre leur spiritualité.

Prêtes à renoncer à leurs vœux

Courant 2017, devant le conflit, le Vatican s'empare de l'affaire et organise une deuxième visite canonique qui vient contredire la première. Néanmoins les autorités religieuses souhaitent désormais imposer une nouvelle Supérieure aux Petites Sœurs de Marie. 

Ces dernières affichent clairement leur refus. Elles craignent, avec l'arrivée d'une nouvelle mère, la perte des valeurs inculquées par la Mère fondatrice de la Congrégation.

Devant les réticences des Sœurs, le Vatican pourrait prendre des mesures d'ici la fin du mois d'octobre. "_Si aucune solution n'est trouvée, nous sommes prêtes à renoncer à nos vœux"_a annoncé Sœur Marie de Saint Michel. Par ailleurs, une association de soutien a été créée et une pétition a été lancée, elle compte plus de 1 300 signataires.