Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

A Saint-Malo, comment une fête dans un gîte s'est transformée en foyer de coronavirus

Lors du week-end du 18 et 19 juillet, 60 jeunes se sont retrouvés dans un gîte proche de Saint-Malo (Ille-et-Vilaine). Une vingtaine d'entre eux se sont transmis le coronavirus. La propriétaire du gîte témoigne.

La fête a accueilli une soixantaine de personnes.
La fête a accueilli une soixantaine de personnes. © Maxppp - Maxppp

"C'était l'horreur. La musique à fond, le bruit, ils ont même tiré un feu d'artifice !" témoigne la propriétaire d'un gîte de l'agglomération de Saint-Malo. Lors du week-end des 18 et 19 juillet, une soixantaine de jeunes sont venus fêter un anniversaire dans sa propriété. A l'issue de cette soirée, une vingtaine d'entre eux ont été infectés par le coronavirus.

Soixante personnes au lieu d'une trentaine

"Le gîte ne peut accueillir qu'une trentaine de personnes, mais au fil de la soirée les gens sont arrivés et je n'ai rien vu. Il y avait au moins une soixantaine de personnes sur place. Ils ont fait beaucoup de bruit même les voisins ont été réveillés," raconte la gérante, à bout. Les participants repartent le lendemain et rendent le gîte en bon état.

Quelques jours plus tard le téléphone sonne et l'un des locataires explique à la gérante que plusieurs cas de coronavirus ont été déclarés chez les participants. "Ils n'ont pas respecté les règles. Ils ont fait n'importe quoi et ça ne m'a presque pas étonné," réagit la propriétaire.

Plus d'une trentaine de cas recensés

Des tests ont été réalisés parmi les participants à la fête. 25 cas ont été confirmés. L'Agence régionale de santé et et l'assurance maladie ont effectué le traçage des personnes entrées en contact avec ces malades. Au total,34 cas ont été recensés parmi leurs proches et les investigations se poursuivent. 

A l'issue de ce week-end, les fêtards sont repartis dans leurs villes d'origine et ont pu disséminer le virus. Certains n'auraient pas respecté le confinement imposé par les autorités. L'ARS appelle donc les jeunes à être particulièrement vigilants en cette période estivale, à respecter les gestes barrières et à ne pas participer à des fêtes privées si les règles de distanciation sociale ne peuvent pas être respectées.

Désinfection complète des lieux

"De mon côté  j'avais bien sûr désinfecté le gîte dès leur départ, comme on le fait depuis plusieurs mois. Je n'ai pas été en contact direct avec eux donc je ne me suis pas fait de souci et trois semaines après tout le monde va bien ici. Il n'y aucun risque pour les futurs locataires," tient à rassurer la propriétaire. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess