Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

À Saint-Pierre-de-Colombier, polémique autour de la construction d'une église

-
Par , France Bleu Drôme Ardèche, France Bleu

Ce samedi matin, à 11 heures, des habitants de Saint-Pierre-de-Colombier en Ardèche se réunissent pour protester contre la construction d'une église. Un projet de la Famille missionnaire Notre-Dame.

Les travaux ont déjà commencé sur le site de la future église
Les travaux ont déjà commencé sur le site de la future église - Les Ami.e.s de la Bourges

Saint-Pierre-de-Colombier, France

Ils pointent l'impact écologique du projet. Des habitants de Saint-Pierre-de-Colombier se réunissent ce samedi matin, à 11 heures, sur la place du marché du village.

L'objet de la contestation : la construction du sanctuaire du cœur immaculé de Marie. La Famille missionnaire Notre-Dame, une congrégation religieuse installée depuis 70 ans dans le village, veut construire une église de 20 000 m² pour accueillir plus de 3000 personnes. Une passerelle, enjambant la Bourges, reliera un parking pour bus à un bâtiment d'accueil des pèlerins et à l'église.

Certains dénoncent la "bétonisation d'un terrain proche de _la rivière_", explique Mary Tambour, l'une des opposants.  "C'est démesuré pour notre village ! On attend 4000 pèlerins alors que nous sommes 400 habitants !"

Les opposants dénoncent aussi le manque d'informations autour du projet. "Nous avons organisé deux réunions à destination des citoyens, dans nos locaux car il s'agît d'un projet privé", répond le frère Clément-Marie, qui travaille dessus depuis trois ans et demi.

17 millions d'euros

En 2015, la communauté avait déjà déposé un permis de construire pour un bâtiment. Mais après des querelles avec certains habitants, elle avait retiré le permis. Mais face au nombre de plus en plus important de fidèles, la communauté manque de place. 

En février 2018, elle a  donc déposé un nouveau permis de construire. Il a été validé en décembre de la même année. Les travaux ont commencé début mai. Ils sont divisés en deux tranches. D'abord la construction de la passerelle, du parking pour les bus et du bâtiment pour les pèlerins. Ensuite, il y aura l'église.

"Cela devrait cinq ou six ans en tout", estime le frère Clément-Marie.  Le coût total est estimé à environ 17 millions d'euros. Si la première partie des travaux est financé, il manque encore de l'argent pour l'église. 

La description du projet par le bureau d'études engagé par la communauté - Aucun(e)
La description du projet par le bureau d'études engagé par la communauté - Capture d'écran

Le Parc naturel régional s'interroge

Les habitants ne sont pas les seuls à se poser des questions. Une étude environnementale a été menée par la communauté, "sans qu'il nous soit demandé de le faire", précise le frère Clément-Marie. Mais elle a étonné le Parc naturel régional des monts d'Ardèche, où est situé Saint-Pierre-de-Colombier.

"Nous avons été associé assez tardivement de ce projet hors-norme, explique Marc Lutz, chef du service biodiversité et gestion d'espace au parc naturel. Nous n'en avons eu connaissance qu'en avril alors que la procédure de permis de construire était déjà bien avancée."

La vallée de la Bourges, c'est un paysage de référence, une vallée encore peu impactée par les constructions et les infrastructures routières."

Le Parc naturel émet donc des réserves sur le projet. Le site est aussi connu pour abriter des espèces d'amphibiens protégées. Une réunion a donc eu lieu entre le préfet de l'Ardèche, la communauté religieuse et le Parc régional. Tous se retrouveront en septembre sur le terrain pour voir quelles modifications pourraient être apportées pour mieux protéger la diversité.

"Nous aimons tous les habitants de Saint-Pierre-de-Colombier, conclut le père Bernard, directeur spirituel de la communauté. Nous prions pour tous les habitants. Nous voulons la paix."