Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

A Saintes, les commerçants s'inquiètent du plan de stationnement

mardi 24 avril 2018 à 6:00 Par Pierre Marsat, France Bleu La Rochelle

Les commerçants du centre-ville de Saintes s'insurgent contre le plan de stationnement. Une des associations de commerçants organise une réunion sur le sujet ce soir, pour tenter de trouver des solutions à soumettre à la mairie.

Des horodateurs dans toute la ville
Des horodateurs dans toute la ville © Radio France - Charlotte JOUSSERAND

Saintes, France

Dans l'hyper-centre de Saintes, les commerçants du quartier Saint-Pierre ou de la rue Alsace-Lorraine ne décolèrent pas : les automobilistes n'ont pas compris les dispositions en vigueur depuis Janvier dernier. Ils croient devoir payer 30 euros après deux heures de stationnement. Résultat : ils ne viennent plus en ville. Certains commerçants parlent d'une baisse de 50% de leur clientèle. D'autres pensent qu'ils préfèrent aller faire leurs courses en périphérie de la ville, dans les zones commerciales.

Des voitures ventouses

Dans un autre secteur de la ville, Place Blair, le square Goulebenèse est gratuit : il attire les voitures ventouses, se plaint un restaurateur. La mairie va remédier à ce problème en faisant à nouveau payer les automobilistes sur une partie de la place, la plus proche de la route.

Avenue Gambetta, il faut payer l'horodateur pour aller faire une petite course - Radio France
Avenue Gambetta, il faut payer l'horodateur pour aller faire une petite course © Radio France - Charlotte JOUSSERAND

Le système de stationnement est effectivement compliqué. Aucun mode d'emploi ne figure sur les bornes-parcmètres. Le FPS (forfait de post-stationnement, on ne dit plus "PV") n'est pas clair non plus : on peut rester à la même place quand on s'est acquitté de la somme demandée, mais il faut payer quand même et, si on dépasse une heure fatidique, une deuxième amende est imposée. Alors le maire de Saintes, Jean-Philippe Machon, l'annonce : il va faire de la pédagogie, en précisant sur les bornes les tarifs de stationnement (c'est gratuit de 12h à 14h, mais personne ne le sait), et les modalités de verbalisation.

Des panneaux lumineux ?

Dans la ville voisine de Cognac, la municipalité a décidé de revenir en arrière sur le plan de stationnement. A partir du mois de juin, après validation par le conseil municipal fin mai, la première heure sera gratuite, et un forfait journée sera créé pour un montant de 8 euros. A Cognac, les panneaux lumineux de la ville devraient permettre d'informer les automobilistes sur ces nouvelles modalités.

Enquête sur le stationnement à Saintes