Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

À Seignelay, elle lègue plus de 500.000 euros à la commune

lundi 21 mai 2018 à 6:08 Par Kevin Dufreche, France Bleu Auxerre et France Bleu

Décédée en décembre dernier à l'âge de 91 ans, Micheline Michot a fait un sacré cadeau à la ville de Seignelay, où elle a toujours vécu : n'ayant aucun héritier direct, elle a légué l'intégralité de ses avoirs à la commune. Le don s'élève à plus de 500.000 euros.

Micheline Michot a fait don de tous ses avoirs à la ville de Seignelay. 500.000 euros vont tomber dans les caisses de la commune.
Micheline Michot a fait don de tous ses avoirs à la ville de Seignelay. 500.000 euros vont tomber dans les caisses de la commune. - Photo issue de la page Facebook de la ville de Seignelay

Seignelay, France

C'est un coup de fil étonnant que reçoit il y a quelques semaines le maire de Seignelay, Thierry Corniot : "la notaire m'explique qu'en plus de la maison qu'elle nous avait déjà léguée, madame Michot nous faisait don de ses avoirs". Madame Michot, c'est Micheline Michot, décédée en décembre 2017, à l'âge de 91 ans. Elle a vécu toute sa vie à Seignelay avant de partir en maison de retraite.

Un chiffre impressionnant

Mais ce qui a le plus étonné l'édile, c'est la somme annoncée par la notaire : "quand elle m'a convoqué une deuxième fois, elle m'a dit que je ferais bien de m'asseoir, explique-t-il. Et là elle m'a dit que ça s'élevait aux environs de 500.000 euros. J'ai été très très très surpris !". Veuve depuis plusieurs années déjà, Micheline Michot n'avait pas d'héritier direct. Ces 500.000 euros vont donc directement tomber dans les caisses de la commune, dont le budget s'élève à environ 3,5 millions d'euros par an. De quoi donner un peu d'air, en temps de baisse des dotations aux collectivités. "Je peux vous dire que mon adjointe aux finances elle a pu faire plus facilement le budget de cette année que ceux des années d'avant !", s'amuse Thierry Corniot.

"Jamais on s'imaginait que des gens qui avaient vécu si modestement et si simplement avaient une somme aussi importante qu'ils souhaitaient léguer à la commune."

Rénovation d'une piscine, construction d'un lotissement

Mais que faire de cet argent ? Micheline Michot n'a pas laissé d'instructions particulières, mais Thierry Corniot pense connaitre assez la bienfaitrice pour faire ce qu'il lui semble être le plus dans son esprit. "Quand elle nous a donné sa maison, on s'est occupé de la vendre, de son vivant, à un couple de jeunes. C'est ce qu'elle souhaitait, qu'une nouvelle génération vienne s'installer à Seignelay, explique le maire, qui en plus de la rénovation de la piscine municipale, veut activer un autre projet. La construction d'un lotissement d'une douzaine de maisons, qui va permettre d'agrandir un peu la population de Seignelay, et de pérenniser les écoles".

"J'ai proposé qu'une rue dans le lotissement porte son nom. S'il y a d'autres propositions, je suis preneur. Un geste comme ça, on doit lui rendre hommage."

Un geste généreux, qui n'est pourtant pas inédit à Seignelay : c'est le troisième legs de ce type en 20 ans dans la commune. En 2007 déjà, un habitant avait fait don de 100.000 euros à Seignelay.