Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Sens : les catholiques veulent que la messe soit dite

-
Par , France Bleu Auxerre

Depuis le début de ce deuxième confinement les catholiques multiplient les rassemblements pour dénoncer l'interdiction des messes pour des raisons sanitaires. C'est le cas ce dimanche à Sens. Une manifestation est prévue devant la cathédrale pour demander le retour de la messe, un besoin vital.

La cathédrale de Sens
La cathédrale de Sens © Radio France - Lisa Guyenne

Les manifestations de catholiques se multiplient depuis le début de ce deuxième confinement. À Bourges, à Bordeaux ou encore à Nantes, des centaines de croyants réclament le retour des messes. Elles sont pour l'heure suspendues, interdites pour des raisons sanitaires. Ce dimanche, une manifestation est prévue à 10 heures devant la cathédrale de Sens, dans l'Yonne, à l'appel de l'AFC, l'Association Familiale Catholique de Sens. 

Les catholiques sont invités à manifester ce dimanche à 10 heures devant la cathédrale de Sens.

Depuis le 13 novembre, la messe est dite et les églises sont bien silencieuses. Reconfinement oblige, pour prier il faut regarder sa télé. La solution ne satisfait pas Agnès Deyrieux, la présidente d'AFC Sens. "La religion, la foi se vit par la prière mais aussi par la communion avec son frère de droite, son frère de gauche. Quand vous êtes devant votre écran de télévision ce n'est pas du tout pareil !". 

"Exercer sa religion est un acte vital" - La présidente de l'Association Familiale Catholique de Sens

Elle vit cette interdiction comme une injustice, une entrave, même, à sa liberté de croyante. "On peut faire ses courses avec les règles de sécurité et on ne pourrait pas pratiquer sa religion avec ses mêmes règles de sécurité" s'interroge Agnès Deyrieux, qui estime qu'on la prive clairement d'une liberté fondamentale. C'est bien simple, pour elle" exercer sa religion est un acte vital !" .

Agnès Deyrieux s'interroge : pourquoi est-il possible d'aller au supermarché le dimanche mais pas possible d'assister à une messe ?

"La liberté de culte, elle s'applique le dimanche et pour toutes les religions" - La présidente de l'Association Familiale Catholique de Sens

Voilà pourquoi l'AFC Sens appelle à se rassembler à 10 heures ce dimanche matin devant la cathédrale de Sens. Un moment pour se réunir entre fidèles, pour soutenir les évêques qui échangent avec les autorités, mais pas seulement. "C'est vraiment de se dire : nous ne pouvons pas ne rien faire, ne rien dire !" explique Agnès Deyrieux qui renchérit "la liberté de religion, la liberté de culte, elle s'applique le dimanche et pour toutes les religions que vous soyez protestant, musulman ou juif". Les cultes pourraient reprendre le 1er décembre si les conditions sanitaires le permettent et, bien sûr, avec un protocole sanitaire renforcé.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess