Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

A Sornac en Corrèze une boucherie communale a ouvert

-
Par , France Bleu Limousin

La nouvelle boucherie de Sornac a ouvert ce vendredi. Un événement car la précédente avait fermé il y a trois ans. Mais faute d'un repreneur, la mairie a décidé de créer une boucherie communale. Une façon d'aider tout le commerce local.

Le boucher Thierry Vaissier propose uniquement de la viande limousine, des produits locaux et un rayon traiteur "fait maison".
Le boucher Thierry Vaissier propose uniquement de la viande limousine, des produits locaux et un rayon traiteur "fait maison". © Radio France - Philippe Graziani

Sornac, sur le plateau de Millevaches en Corrèze, 850 habitants, et tous les commerces de proximité sauf un depuis trois ans. La commune n'avait plus de boucher et ne trouvait aucun repreneur de l'ancien magasin. La municipalité a décidé donc de créer une boucherie communale qu'elle loue à un professionnel. Celle-ci a ouvert hier.

30% de chiffre d'affaires en moins

"Il en allait de l'avenir de tout le commerce" explique le maire Jean-François Loge. C'est un peu comme le poème de Lamartine, "un seul être vous manque ..." Là un seul commerce manque et tous en pâtissent. Car depuis la fermeture de l'ancienne boucherie, les autres commerces ont vu leur chiffre d'affaires diminuer. 30. % de moins disent certains. Car depuis 3 ans les Sornacois vont évidemment ailleurs acheter leur viande, à Ussel en particulier. Et du coup nombre y font toutes leurs courses en même temps. Bref, ils vont moins à Sornac. Et même si aucun magasin n'en était au point de devoir baisser le rideau, la mairie craignait que certains disparaissent notamment au fur et à mesure des départs des uns et des autres.

200 000 euros d'investissement

Il fallait donc retrouver une boucherie. Aucun professionnel ne voulait prendre le risque financier; l'ancien local n'était plus aux normes. Il fallait investir beaucoup pour se réinstaller dans un autre lieu. C'est donc la mairie qui prend le risque : 200 000 euros, dont 80 000 à sa charge, et un loyer au boucher locataire très bas pour ne pas le handicaper. De toute façon explique le maire "l'enjeu n'est pas de faire un bénéfice". Mais bien de sauver le commerce local. Sornac a d'ailleurs déjà fait une opération identique en ouvrant la première station service communale du Limousin en 2010.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu