Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

A Stains, les bâtiments publics vendus aux enchères pour sensibiliser aux baisses des dotations

samedi 28 octobre 2017 à 19:51 Par France Bleu Paris, France Bleu Paris et France Bleu

C'est une fausse vente aux enchères pour un vrai coup de gueule. Ce samedi, le maire communiste de Stains, Azzédine Taïbi, a organisé une vente fictive des bâtiments de la commune pour alerter les habitants sur la baisse des dotations de l'Etat.

Ce samedi, la mairie de Stains a organisé une fausse vente aux enchères pour sensibiliser la population aux baisses de dotations de l'Etat.
Ce samedi, la mairie de Stains a organisé une fausse vente aux enchères pour sensibiliser la population aux baisses de dotations de l'Etat. © Radio France - Claire-Lise Macé

Stains, France

En Seine-Saint-Denis, le maire de Stains a décidé de mettre en vente les bâtiments de la ville : la mairie, le gymnase, le centre médical, ou encore une école primaire. Une vente fictive, jouée par des comédiens, pour dénoncer la baisse des dotations de l'Etat.

"C'est vrai que sur la forme c'est assez drôle", concède une Stainoise, "mais sur le fond, ça fait froid dans le dos parce qu'on se dit que ça pourrait vraiment arriver un jour".

Une idée que confirme le maire de Stains, Azzédine Taïbi : "On ne va pas pouvoir se serrer d'avantage la ceinture. A un moment, si on continue à nous enlever nos dotations, on ne pourra plus faire tourner nos services communaux".

Trois millions d'euros en moins depuis trois ans

L'été dernier, le gouvernement a annoncé l'annulation de 300 millions d'euros de dotations pour les collectivité pour l'année 2017. Les maires ne cachent pas leur colère. D'autant qu'à Stains, l'élu communiste Azzédine Taïbi annonce avoir déjà perdu trois millions d'euros de dotations depuis 2014.

Mais le maire de Stains annonce qu'il va poursuivre son action. Une grande marche devrait notamment être organisée, début décembre, vers l'Assemblée Nationale.