Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

A Strasbourg, la zone à faibles émissions s'apprête à bouleverser les habitudes de déplacement

C'est l'un des grands projets de la majorité à l'Eurométropole de Strasbourg : la mise en place au premier janvier prochain d'une ZFE, une zone à faible émissions. France Bleu Alsace vous explique ce que cela va changer pour vous

La voiture diesel ou polluante bientôt bannie de l'agglomération de Strasbourg
La voiture diesel ou polluante bientôt bannie de l'agglomération de Strasbourg © Radio France - Antoine Balandra

Le budget 2021 de l’Eurométropole de Strasbourg va être voté ce mercredi matin : 985 millions d’euros au total. La mesure phare ce sera la création au premier janvier prochain (2022) d’une zone à faible émission, une ZFE. L’idée est de bannir d’ici 2025 par paliers, toutes les voitures polluantes de l’agglomération et notamment celles qui roulent au diesel.

Si vous avez une voiture polluante, avec un Crit’Air 5 ou sans vignette vous n’aurez plus le droit de rouler avec dans l’Eurométropole dès le premier janvier.

Cela concerne quand même déjà plus de 14.000 véhicules. Ensuite la métropole précise que le calendrier n’est pas encore arrêté. Mais en 2025 seules les voitures en Crit’Air 1 devraient pouvoir circuler. Et comme les plus modestes seront forcément pénalisés, les élus promettent des aides certaines votées dès ce mercredi.

Des aides pour changer son mode de transport

500.000 euros pour aider les particuliers à acheter des vélos électriques, trois millions d’euros pour les entreprises et les particuliers pour des aides à changer de voiture ou encore 118 millions d’euros sont aussi budgétés pour rallonger trois lignes de tram.

Le siège de l'Euro métropole de Strasbourg - illustration
Le siège de l'Euro métropole de Strasbourg - illustration © Radio France - Antoine Balandra

Syamak Agha Babaei, le vice-président en charge du budget à l’Eurométropole précise ces pistes : "il y a des personnes aujourd'hui captives de la voiture, qui n'ont pas les moyens d'en acheter. Il faut les aider. Nous mettons donc en place des aides. Un million d'euros pour les ménages qui ont des voitures polluantes, pour pouvoir changer de véhicule, et acheter des voitures qui seraient critères 1. Une aide pour les entreprises. On propose aussi de prendre en charge les abonnements aux transports en commun pendant une période à définir" dit-il. 

La gratuité s'appliquera aussi pour tous les moins de 18 ans dès la rentrée dans les transports en commun autour et dans Strasbourg. Certaines aides viendront par ailleurs en plus des aides de l'Etat déjà existantes. 

Et pour faire baisser la pollution il y aura aussi du changement sur l’A35. Après la mise en service du contournement ouest de Strasbourg, la portion de l’autoroute qui traverse la ville sera réaménagée et officiellement transformée en route métropolitaine. Avec une voie réservée aux bus. La vitesse maximale pourrait y être rabaissée de 90 à 70 km/h.

L’Eurométropole prévoit aussi la création d’ici un mois, en avril, d’une agence pour le climat où les habitants pourront poser toutes leurs questions.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess