Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

A Strasbourg, le Carillon repère pour les SDF les commerces hospitaliers

-
Par , France Bleu Alsace, France Bleu Elsass, France Bleu

Où charger son téléphone quand on est à la rue? Où trouver du Wi-Fi pour se connecter à internet? Où demander un verre d'eau, un accès aux toilettes? A Strasbourg, le Carillon propose aux sans-abri un réseau de commerçants solidaires, prêts à les dépanner en cas de besoin.

Les cafés du centre-ville peuvent proposer à leurs clients de payer un café aux sans abri
Les cafés du centre-ville peuvent proposer à leurs clients de payer un café aux sans abri © Radio France - Corinne Fugler

C'est la devise du Carillon : "chacun pour tous ! " A Strasbourg, le Carillon propose aux sans-abri un réseau de commerçants prêts à les dépanner en cas de besoin. Le Carillon rassemble déjà une vingtaine de snacks et de boutiques. Elles apposent un sticker sur leur vitrine.

Ce réseau de commerçants solidaires assiste les sans-abri par de petits gestes, comme l'accès à une prise électrique à une connexion Wi-Fi, à une photocopieuse, changer de la monnaie, ou plus prosaïquement en les laissant accéder à leurs toilettes. 

Un café en attente pour les plus démunis

"Ce sont des services de la vie quotidienne", explique Gabrielle Ripplinger, directrice en Alsace de La Cloche, l'association qui porte le Carillon, "ils peuvent aussi avoir accès à un plat ou à une boisson mis en attente par d'autres clients ou profiter d'invendus en fin de journée." Dans certains établissements, en effet, les clients peuvent acheter un plat ou un café qui seront ensuite proposés gratuitement au sans-abri qui les demande.

Autour de la place St Etienne, une demi-douzaine de commerçants participe à ce réseau. Par conviction.  Victor Lacour, qui tient un snack rue des Frères, n'a pas attendu le Carillon pour ouvrir sa porte: "c'est quelque chose que j'ai toujours plus ou moins fait, dans la mesure où les personnes s'adressaient à moi de manière cordiale pour me demander un petit truc à manger ou un petit truc à boire..."

La solidarité, une philosophie de vie

Jean-Luc Kaeuffer tient un magasin de cycles, "Rustine et burette", rue des Sœurs. Il a pris l'habitude lui aussi depuis longtemps de laisser les SDF du quartier profiter de son réseau Wi-Fi ou de ses toilettes: "quand il y a des gens qui viennent et qui demande un service on leur rend! ça fait partie de ma philosophie de vie ! "

Les bénévoles du Carillon ont distribué il y a quelques jours leurs premiers flyers dans un accueil de jour, rue des Lombards, près de la gare. Médecins du Monde en a gardé une pile pour ses maraudes. Le bouche-à-oreille devrait faire le reste. 

Des réseaux Carillon existent aussi à Bordeaux, Lyon, Nantes, Paris ou Marseille.