Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

À Tignes, certains hôteliers s’inquiètent des conséquences du coronavirus

-
Par , France Bleu Pays de Savoie

La saison touristique bat son plein dans nos stations de ski mais le coronavirus risque de jouer les trouble-fête. Inquiets par sa propagation, des touristes étrangers ont par exemple annulé leur réservation à Tignes. De quoi inquiéter certains hôteliers.

Le quartier Tignes le Lac à Tignes
Le quartier Tignes le Lac à Tignes © Radio France - Luc Chemla

Alors que le coronavirus se répand en France, notamment en Haute-Savoie, ses premières conséquences commencent à se faire sentir dans nos stations de ski. Surtout chez certains hôteliers. À Tignes par exemple, en Haute-Tarentaise, des touristes étrangers ont déjà annulé leur séjour. 

Première annulations

C’est le cas par exemple dans l’hôtel 5 étoiles de Carole, situé dans le quartier du Val Claret. « On avait un groupe d’hommes d’affaires polonais qui devaient venir pendant 4 jours en mars et avaient réservé 70% de l’hôtel. Ils viennent d’annuler leur réservation. Les conséquences vont être très importantes pour nous. » 

"Cela me fait peur car on n'a pas de recul pour anticiper." - Carole, hôtelière à Tignes

L’hôtelière reçoit également de nombreux appels et mails de clients qui ont déjà réservé une chambre. « Ils sont inquiets et nous posent beaucoup de questions car ils hésitent et ne savent pas s’ils viennent quand même ou non ». Carole se sent démunie. « Cela me fait peur car on n’a pas vraiment de recul pour anticiper. Ce n'est pas en baissant les prix que l'on va les convaincre de venir. On ne sait pas comment raisonner les gens car on a l’impression qu’il y a une psychose par rapport à ce virus. _Oui, je suis très inquiète_. »

"L'extrême serait la fermeture des aéroports"

Quelques centaines de mètres plus loin on trouve l’hôtel de Paul. Lui pour l’instant est serein car il n’a pas encore eu d’annulation. Cependant, l’hôtelier l’avoue « Si on conseille aux gens de rester chez eux, ça va être compliqué pour nous. _Notre crainte, c’est que l’on n’arrive pas à terminer la saison dans de bonnes conditions_. L’extrême serait la fermeture des aéroports et qu’on empêche nos clients de venir jusqu’à nous. »

Un printemps important pour les affaires

Une autre hôtelière reconnaît « croiser les doigts » pour la suite. Il faut dire que le printemps est particulièrement important pour les affaires. Les touristes étrangers viennent en nombre et plusieurs événements sont organisés à Tignes comme l‘European Snow Pride et les Francofolies. En cas d’annulation, la fin de saison serait longue pour les hôteliers. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess