Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

À Toulouse, les étudiants dépités suite à l'annonce du reconfinement

-
Par , France Bleu Occitanie

Des étudiants toulousains ont suivi les annonces du président ce mercredi depuis une terrasse place du Capitole. Ces jeunes n'ont pas caché leur tristesse en apprenant les nouvelles mesures concernant le reconfinement.

Des étudiants installés place du Capitole à Toulouse pour suivre les annonces d'Emmanuel Macron sur le reconfinement
Des étudiants installés place du Capitole à Toulouse pour suivre les annonces d'Emmanuel Macron sur le reconfinement © Radio France - Flore Catala

Après un printemps confiné, les Français s'apprêtent à passer un automne de nouveau chez eux. Emmanuel Macron a annoncé ce mercredi soir lors de son allocution, un reconfinement pour l'ensemble du pays, et ce dès la nuit du jeudi au vendredi. À Toulouse, sur la place du Capitole, des étudiants attablés en terrasse ont suivi en direct l'annonce des mesures pour les semaines à venir.

Ils sont là comme si de rien n'était. Sans masque, un verre à la main, tous attentifs, les yeux rivés sur leur téléphone pour ne rien manquer des annonces du président. Les réactions dépitées s'enchaînent, notamment les pleurs et les rires de Feriel, 19 ans en licence de droit à Toulouse : "Je suis très déçue du reconfinement parce qu'on ne pourra plus sortir. C'est trop triste. J'avais espoir que ce soit local ou pour les personnes âgées, mais c'est généralisé donc c'est trop décevant."

Les annonces d'Emmanuel Macron suivies par des étudiants toulousains place du Capitole
Les annonces d'Emmanuel Macron suivies par des étudiants toulousains place du Capitole © Radio France - Flore Catala

"C'est comme si c'était un flashback" 

À partir de vendredi et jusqu'au 1er décembre, nous serons de nouveau reconfinés. Interdiction de se déplacer et de se réunir donc c'est le retour de l'attestation, télétravail généralisé, fermeture des bars et restaurants. Par ailleurs, il a été décidé, à l'inverse du précédent confinement, de maintenir ouverts les écoles, collèges et lycées. Et dans les Ehpad, les visites sont autorisées.

"C'est comme si c'était un flashback de la période de mars, ajoute Dora, étudiante en économie à côté de Feriel. Ça va être un peu plus compliqué je pense de s'adapter aux cours en ligne et pour passer des examens, ça va nous impacter."

Tous espèrent que ce deuxième confinement permettra de venir à bout de l'épidémie. Ils s'arment de patience car ils savent désormais que pendant un mois, ils ne reverront ni les copains ni les bancs de l'université.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess