Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : France Bleu partenaire des Restos du Cœur

À Toulouse, les Restos du Cœur ont lancé le camion des droits pour les SDF

-
Par , France Bleu Occitanie

Depuis le mois de mai dernier, les Restos du Cœur mettent à disposition à Toulouse un "camion des droits", initiative presque unique en France. À l'intérieur, les bénévoles répondent aux questions que les sans-domicile n'osent pas poser aux administrations : logement, santé, asile, emploi, etc.

Le camion des droits se pose aux distributions des Restos à Toulouse : Héraklès, Raisins et Grand Rond.
Le camion des droits se pose aux distributions des Restos à Toulouse : Héraklès, Raisins et Grand Rond. © Radio France - Bénédicte Dupont

La campagne des Restos du Cœur démarre la semaine prochaine. Vous penserez peut-être à amener des denrées dans tel supermarché ou telle antenne des Restos près de chez vous. Mais vous n'imaginez pas que 40% du travail de l'association créée par Coluche concerne le non-alimentaire. Le "camion des droits du cœur" l'illustre bien. Depuis le printemps, il suit les bénévoles sur les trois points de distributions à Toulouse, trois fois par semaine :  Héraklès, le Grand rond et Raisins. Il s'agit juste d'une camionnette aménagée en bureau pour recevoir les sans domicile et parler de leurs droits : la santé, la maternité, la retraite, mais surtout le logement et l'asile. Depuis sa mise en service, 87 SDF toulousains y ont trouvé des réponses auprès des bénévoles formés pour ces questions. C'est l'aide sociale mobile aux gens de la rue.

Un repas chaud, ça ne suffit plus. Pour les sortir de la précarité, il faut pouvoir s'entretenir avec eux, personnellement pour trouver des solutions pour mieux vivre. — Dominique Le Roux, président Restos du Cœur 31

L'endroit est sobre mais intime et éclairé.
L'endroit est sobre mais intime et éclairé. © Radio France

Les questions portent d'abord sur le logement, ensuite sur l'asile et les droits des étrangers, puis sur la santé. En moyenne, ce sont deux personnes chaque soir qui s'intéresse à ce nouveau service.

Cela fait déjà 7 ans que l'aide à la personne existe chez nous. Le non-recours aux droits est un phénomène sur lequel nous travaillons : beaucoup de nos bénéficiaires ont honte d'aller demander aux administrations. — Nicole, responsable de l'aide à la personne aux Restos 31

Les bénévoles qui interviennent dans le camion sont les mêmes qui font la distribution alimentaire car ils connaissent bien les bénéficiaires. Ils ont reçu une formation de la part des partenaires pour pouvoir informer au mieux : la CPAM pour la santé, la CAF pour les allocations-logement et le RSA, le SIAO (Services intégrés de l'accueil et de l'orientation) pour l'hébergement d'urgence, la Cimade et France Horizon pour les droits des migrants, etc. D'ici mai-juin 2019, les Restos projettent qu'entre 200 et 250 sans domicile auront été reçus dans ce camion des droits.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess