Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

A Tours, le collectif Accueil Sans Frontières demande la réouverture de 25 places d'accueil d'urgence

-
Par , France Bleu Touraine

Lundi 9 septembre, 25 places d'accueil d'urgence de nuit ont été fermées à Tours. Le collectif Accueil Sans Frontières en Touraine assure que ce sont ainsi une vingtaine de personnes, dont une dizaine d'enfants, qui se retrouvent chaque soir sans solution d'hébergement.

A Tours, une vingtaine de personnes se retrouveraient chaque soir sans solution d'hébergement selon Chrétiens Migrants
A Tours, une vingtaine de personnes se retrouveraient chaque soir sans solution d'hébergement selon Chrétiens Migrants © Maxppp - Lionel VADAM / Maxppp

Tours, France

Le collectif Accueil Sans Frontières en Touraine, qui regroupe une dizaine d'associations venant en aide aux migrants, tape un grand coup de poing sur la table. Il a réuni la presse ce lundi pour dénoncer la fermeture de 25 places d'accueil d'urgence de nuit lundi 9 septembre. Conséquence selon lui, ce sont en moyenne une vingtaine de personnes, dont une dizaine d'enfants, qui se retrouvent chaque soir sans aucune solution d'hébergement. 

"On ne peut pas laisser des enfants dormir dans la rue, à la gare" - Iman Manzari, le porte-parole d'Accueil Sans Frontières en Touraine

Cet été, lors des deux mois qui viennent de s'écouler, la situation s'était "un peu stabilisée" grâce à ces 25 places, dit Iman Manzari, le porte-parole d'Accueil Sans Frontières en Touraine. Mais depuis leur fermeture, ces associations, Chrétiens Migrants en première ligne, vivent une situation _"d'urgence absolue". "La semaine dernière, on a du concrètement gérer 28 personnes le premier soir, 30 à 35 certains soirs. Et cette semaine, ça va recommencer. La problématique des enfants, c'est qu'_on est absolument obligés de payer des chambres d'hôtels, car on ne peut pas laisser des enfants dormir dans la rue, à la gare... C'est inacceptable alors que l'on sait que ces places existent puisqu'on vient de les fermer ! Alors rouvrons ces places. Réfléchissons ensemble à une politique globale avec tous les acteurs autour de la table. Qu'on ait une réelle réflexion avec les associations, les collectivités et les services de l'Etat, et je pense qu'on pourra collectivement trouver quelques solutions". 

La colère de Louis Barraud, le cofondateur de Chrétiens MIgrants à Tours

Nous avons tenté d'avoir une explication sur la fermeture de ces 25 places d'hébergement d'urgence, mais la préfecture a refusé toute communication sur ce sujet.

Choix de la station

France Bleu