Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

A Vouillé, La Robe d'Audience fabrique les robes des futurs avocats et magistrats

-
Par , France Bleu Poitou

La Robe d'Audience fait figure d'ovni entrepreneurial sur la commune de Vouillé (Vienne). Il s'agit de l'une des cinq fabriques de robes d'audiences françaises.

La Robe d'Audience
La Robe d'Audience © Radio France - Valentin BOISSAIS

Poitiers, France

Si nous avons coutume de les observer dans les séries policières, les longues robes noires ou rouges des avocats et magistrats sont en partie fabriquées dans la Vienne. Il existe en France, cinq fabriques de robes d'audiences et l'une d'elle a choisi de s'installer à Vouillé, petite commune de de 3700 habitants. 

La petite fabrique dirigée par Zahira El Farouki est née en octobre dernier et tout l'enjeu est désormais de concurrencer les grandes maisons parisiennes de robes d'audiences qui sont depuis des années en situation de quasi monopole sur l’hexagone. 

Dans cette usine, les éléments sont assemblés à la main, une seule robe prend en général deux jours de travail avant d'être terminée. 

Acheter une robe d'audience pour acter son entrée dans le milieu

Acheter une robe est un véritable rite de passage pour les futurs avocats ou magistrats. A l'obtention de leur diplôme il s'agit d'un investissement important : pour les robes d'entrée de gamme, il faut tout de même compter près de 450 euros). Certaines approchent le prix de 950 euros.

Les robes sont en général portées pendant de longues années, parfois toute une vie. Selon la gérante de la société La Robe d'Audience, il ne faut pas dépasser trois robes au cours d'une carrière 

Il se dit que l'on est censé mourir dans sa troisième robe d'audience, donc forcément il faut éviter de trop changer de robe.
Zahira El Farouki, dirigeante de La Robe d'Audience

Afin de se frayer un chemin dans ce secteur qui est de fait très concurrentiel (on ne change pas de robe comme de T-Shirt ...), la petite entreprise a décidé de se focaliser pour le moment sur les facultés de droit du Grand Ouest de la France. L'objectif est de faire le tour des établissements universitaires pour proposer aux futurs avocats et magistrats leurs robes.