Société DOSSIER : Le projet de l'A45 entre Saint-Étienne et Lyon

A45 : le département du Rhône a décidé de se battre pour empêcher le projet d'autoroute

Par Mathilde Montagnon, France Bleu Saint-Étienne Loire mardi 1 septembre 2015 à 16:52

Tracé d'étude du projet de l'A45.
Tracé d'étude du projet de l'A45. © DR / Ministère de l'Écologie

Alors que le dossier de l'A45 n'en finit pas de piétiner, le département du Rhône a décider de se battre pour l'enterrer. Le président du département du Rhône, Christophe Guilloteau refuse de financer la future autoroute Saint-Étienne-Lyon. Ce qui d'ailleurs n'était pas prévu.

Christophe Guilloteau est élu dans le canton de Brignais, dans les monts du lyonnais entre Givors et Lyon, un secteur qui serait traversé par l'A45. Alors il est opposé depuis des années à ce projet d'autoroute entre Saint-Étienne et Lyon. Aujourd'hui il est président du département du Rhône et dans le journal "le Progrès ", il redit avec force son opposition. Il parle de "funeste projet" qui va "foutre en l'air (...) le plateau mornantais" et il ajoute que le département utilisera "tous les moyens légaux de recours" pour l'empécher. Et que si "les gens de la Loire veulent se payer une autoroute, qu'ils se la payent" .

Pourtant, il n'est pas question de faire payer le département du Rhône. Pour le moment les collectivités qui se sont engagées à financer l'A45 sont l'Etat, Saint-Étienne Metropole et le département de la Loire. Le département du Rhône ne peut pas s'y oposer. Le vrai problème c'est l'argent . L'A45 coutera 1 milliard 200 millions d'euros dont 840 millions payés par l’État et les collectivités locales de la Loire. C'est énorme. 420 millions d'euros pour Saint-Étienne Métropole et le Département cela paraît difficilement envisageable.

Une demande a été déposée auprès du ministère des transports pour lancer un second tour d'appel d'offre . Pour réétudier les dossier de Vinci et d'Eiffage. Car celui d'Eiffage, qui a rapidement été écarté car il ne répondait pas complètement au cahier des charges, était deux fois moins cher. Mais pour le moment le ministère n'a pas encore répondu à cette demande.

A 45 le Rhone est contre BOB Gagnaire

L'A45 sera un dossier important lors des élections régionales de décembre prochain. Et il traverse tous les partis : dans la Loire, la plupart des élus PS (mis à part le maire de la Talaudière) sont pour. Mais le président socialiste de la Région Jean-Jack Queyranne refuse de la financer.

A45 le Rhone est contre BOB Queyranne

A droite, Laurent Wauquiez , candidat aux régionales, se dit prêt à mettre la main à la poche s'il est élu. Mais il devra sans doute en parler avec Christophe Guilloteau, lui aussi membre du parti Les Républicains, qui va tout faire pour empécher la construction de cette autoroute.