Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Abaissement de la vitesse à 80 km/h : "206 vies épargnées" en un an selon le ministre de l'Intérieur

-
Par , France Bleu

Un an après l'entrée en vigueur de la limitation de la vitesse à 80 km/h sur les routes secondaires, Christophe Castaner, le ministre de l'Intérieur, dresse ce mardi le bilan de cette mesure décriée : "206 vies épargnées et beaucoup de blessés en moins".

L'abaissement de la vitesse à 80km/h est entré en vigueur le 1er juillet 2018.
L'abaissement de la vitesse à 80km/h est entré en vigueur le 1er juillet 2018. © Maxppp - Johan BEN AZZOUZ

Lors du conseil interministériel de la Sécurité routière ce mardi, le ministre de l'Intérieur a fait le bilan de l'abaissement de la vitesse de 90 à 80 km/h sur les routes secondaires, sans séparateur central. Selon Christophe Castaner, depuis l'entrée en vigueur de cette mesure le 1er juillet 2018, on dénombre "206 vies épargnées et beaucoup de blessés en moins".

En janvier dernier, Edouard Philippe avait fait un premier bilan, portant à 116 le nombre de vies sauvées depuis six mois et l'abaissement de la vitesse à 80 km/h. 

Selon les chiffres de la sécurité routière, le nombre de morts sur les routes françaises a reculé de 7,5% en mai 2019, avec 248 personnes tuées, soit 20 de moins qu'en mai 2018. Sur les cinq premiers mois de 2019, les autorités recensent neuf morts de moins (-0,7%) par rapport à la même période l'an dernier.

Méfiance de 40 millions d'automobilistes

L'association 40 millions d'automobilistes se méfie de ces chiffres. Le 11 juin dernier, elle a publié un communiqué sur son site expliquant que les 80 km/h n'avaient eu "aucun effet significatif sur la mortalité routière" : "Au total, depuis l’entrée en vigueur des 80km /h, la baisse du nombre des décès routiers en France n’a ainsi été « que » de 85 au total en dix mois – dont plusieurs dizaines probablement en lien avec la baisse du trafic routier – sans rapport avec les objectifs assignés à une mesure qui a bouleversé la France et divisé les Français."

Le 6 juin dernier, l'Assemblée nationale a voté un assouplissement des 80 km/h sur certaines routes, en laissant la responsabilité aux départements et aux maires d'adapter la vitesse.