Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Abandon du poulailler industriel de Flangebouche : les associations ravies

-
Par , France Bleu Besançon

La préfecture du Doubs va refuser le projet de poulailler industriel de Flangebouche. Cette décision réjouit les association opposées à ce projet.

Le poulailler devait héberger 33 000 poulets.
Le poulailler devait héberger 33 000 poulets. © Radio France - Maud Levesqueau

Flangebouche, France

La préfecture du Doubs va refuser le projet de poulailler industriel de Flangebouche. Un arrêté de refus doit être publié cette semaine selon une information de nos confrères de l'Est républicain. 

Pour les opposants à ce projet de poulailler, c'est une bonne nouvelle. Le projet faisait polémique, 33 000 poules devaient être accueillies dans 1500 mètres carrés, soit 22 poules au mètre carré. 

Un type d'élevage archaïque selon les associations 

Martine Landry, porte-parole de l’association Humanimo salue "une victoire", mais "reste vigilant, car le projet pourrait renaître sous une autre forme". Pour elle, "la mobilisation a payé, la préfecture est allée regarder en détail le projet". 

"Ce projet c'est de la souffrance animale au format industriel", continue Martine Landry, "22 poulets au mètre carré, ce ne sont plus des animaux de produits".  Avant de compléter : "c'est un type d'élevage qui ne devrait plus exister, cela engendre trop de souffrances pour les animaux".