Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Abribus, panneaux publicitaires : le mobilier urbain va changer à Saint-Étienne

mercredi 5 octobre 2016 à 3:49 Par Mathilde Montagnon, France Bleu Saint-Étienne Loire

Après des années de gestion par le géant du secteur, JC Decaux, c'est une petite entreprise familiale basée dans le Val d'Oise, Philippe Vediaud Publicité qui a décroché le marché cet été suite à un appel d'offre de la mairie. Le mobilier urbain va bientôt changer de look à Saint-Étienne.

L'abribus design de Philippe Vediaud publicité
L'abribus design de Philippe Vediaud publicité - Philippe Vediaud Publicité

Saint-Étienne, France

C'est la première fois que cette entreprise Philippe Vediaud Publicité décroche le marché d'une ville de plus de 150 000 habitants. Elle veut donc faire de Saint-Étienne une vitrine, à rayonnement national, pour se faire connaître.

La société va changer les 249 abribus de la ville et créer 16 abribus supplémentaires sur la future troisième ligne de tram. Avec deux types de produits : un exemplaire design dans l'hyper centre et le long du tram, et un modèle plus standard pour la périphérie.

Les 150 sucettes -ces panneaux de deux mètres carrés avec des informations municipales d'un côté et de la publicité de l'autre- doivent également être changés. Sans compter les 65 grands panneaux de huit mètres carrés, ceux qui ont un coté fixe et un mobile, avec des publicités qui défilent.

Philippe Vediaud publicité va donc investir dans la région : des locaux, de 1000 mètres carré achetés à Andrézieux, à coté de Desjoyaux pour créer une agence régionale. Et puis neuf personnes doivent être embauchées à Saint-Étienne pour assurer l'entretien et la maintenance du mobilier urbain.