Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

VIDÉO - Abus sexuels dans l'Eglise : un large appel à témoins lancé à toutes les victimes

-
Par , France Bleu

La commission indépendante sur les abus sexuels dans l’Eglise lance lundi un appel à témoignages inédit en France. L’objectif est de recueillir la parole de toutes les victimes de prêtres ou de religieux depuis 1950 afin de faire la lumière sur ces abus et sur l'omerta qui les a souvent couverts.

Jean-Marc Sauvé, le président de la commission indépendante sur les abus sexuels dans l’Eglise
Jean-Marc Sauvé, le président de la commission indépendante sur les abus sexuels dans l’Eglise © AFP - Ludovic MARIN

La Commission Sauvé, chargée d'enquêter sur les abus sexuels dans l'Eglise, lance à partir de lundi un grand appel à témoins, première étape de ses travaux. "Pour la première fois, en France, une institution indépendante va lancer, pendant un an, un appel à témoignages sur les abus sexuels", explique Jean-Marc Sauvé, le président de la commission indépendante sur les abus sexuels dans l’Eglise (Ciase).  Constituée de 22 membres (juristes, médecins, historiens, sociologues, théologiens...), elle rendra ses conclusions "fin 2020". La Ciase aura la lourde tâche de faire la lumière sur les abus sexuels commis par des clercs ou des religieux sur des mineurs et des personnes vulnérables depuis les années 1950.  

Les précisions de Jean-Marc Sauvé, président de la commission et vice-président honoraire du conseil d'Etat, invité d'Une heure en France.

Un numéro d'appel ouvert 7 jour sur 7 de 7h à 21h

Pour recueillir la parole des victimes ou de témoins, un numéro de téléphone (01.80.52.33.55) a été mis en place, avec des écoutants spécialement formés, en partenariat avec la fédération France Victimes. Il est possible de poster son témoignage à l'adresse mail victimes@ciase.fr.

Comprendre comment l'omerta fait taire les victimes

Il sera proposé aux témoins de répondre à un questionnaire anonyme (40 à 50 questions), par la suite "traité par un institut de sondage et analysé par des chercheurs", a ajouté Jean-Marc Sauvé.  Enfin, la commission, avec l'appui de chercheurs en sciences sociales, va mener "des entretiens semi-directifs" (auditions approfondies) auprès de victimes volontaires.  

Il s'agit d"analyser plus finement les relations entre la personne abusée et l'auteur, les réticences à parler, la libération de la parole, les réactions des familles et personnes informées, celles de l'Eglise catholique, le traitement fait par l'institution ecclésiale, les raisons du recours au droit ou l'absence de recours au droit de la part de la victime", explique M. Sauvé.  

Analyse des archives diocésaines et judiciaires

Un travail complété par une analyse plus "fine" des archives dans des diocèses eux-mêmes, éventuellement complétée par une démarche auprès du Vatican.  "Je ne pars pas battu", assure M. Sauvé alors que de nombreux observateurs, y compris des responsables d'Eglise, reconnaissent que les archives ont été ici ou là mal tenues, voire volontairement purgées. La Ciase entend aussi explorer des archives de la justice (traitements des plaintes) et des archives de presse. 

L'appel du pape François

Un texte du pape François l'été dernier appelant à lutter contre les "abus" et l'appel à créer une commission d'enquête parlementaire d'un collectif de religieux, victimes, politiques. Début mai, le pape François a changé la loi canonique pour rendre obligatoire le signalement de tout soupçon d'agression sexuelle ou de harcèlement à la hiérarchie de l'Eglise.  

Choix de la station

À venir dansDanssecondess