Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Accidents de chasse : en Alsace, les chasseurs distribuent des gilets orange aux promeneurs

jeudi 1 novembre 2018 à 18:59 Par Clément Lacaton, France Bleu Alsace, France Bleu Elsass et France Bleu

Après la mort d'un cycliste lors d'une battue en Haute-Savoie mi-octobre, le gouvernement demande aux chasseurs de revoir leurs "bonnes pratiques" en matière de sécurité. L'Alsace a pris une longueur d'avance.

Le président de la Fédération des chasseurs du Bas-Rhin, Gérard Lang, près de Hœrdt, le 1er novembre 2018.
Le président de la Fédération des chasseurs du Bas-Rhin, Gérard Lang, près de Hœrdt, le 1er novembre 2018. © Radio France - Clément Lacaton

Alsace, France

Comment éviter les accidents de chasse ? Le ministre de la Transition écologique François de Rugy a appelé il y a quelques jours les chasseurs à davantage de "bonnes pratiques" en matière de sécurité, après plusieurs accidents mortels. Un vététiste est mort en Haute-Savoie mi-octobre, lors d'une battue au gros gibier. 

REPORTAGE FRANCE BLEU ALSACE/CLEMENT LACATON

Le président de la Fédération des chasseurs du Bas-Rhin, Gérard Lang, près de Hœrdt, le 1er novembre 2018. - Radio France
Le président de la Fédération des chasseurs du Bas-Rhin, Gérard Lang, près de Hœrdt, le 1er novembre 2018. © Radio France - Clément Lacaton

Difficile de faire cohabiter tout le monde : chasseurs, randonneurs et cyclistes. Mais l'Alsace est en avance quand on parle de prévention : ce sont les chasseurs qui distribuent des gilets de sécurité aux promeneurs.

Gilet orange pour tout le monde

Pour éviter de confondre un cycliste avec un sanglier ou un chevreuil, le président de la Fédération des chasseurs du Bas-Rhin a lancé en premier en France la mode du gilet rouge-orangé, obligatoire pour les chasseurs lors de battues dans le département.

À Hœrdt, au nord de Strasbourg, le 1er novembre 2018. - Radio France
À Hœrdt, au nord de Strasbourg, le 1er novembre 2018. © Radio France - Clément Lacaton
À Hœrdt, au nord de Strasbourg, le 1er novembre 2018. - Radio France
À Hœrdt, au nord de Strasbourg, le 1er novembre 2018. © Radio France - Clément Lacaton

Une couleur qui ressort mieux que le jaune dans les paysages d'automne, explique Gérard Lang dans un champ d'asperges où l'on chasse le chevreuil à quelques kilomètres de Hœrdt, au nord de Strasbourg : "Au moins pour la période des battues, du 15 octobre au 1er février, il faudrait que tout le monde soit habillé en rouge-orangé." Il distribue donc gratuitement des gilets aux cyclistes, aux randonneurs et aux ramasseurs de champignons. 

Munitions adaptées en plaine

Mais il ne s'arrête pas là, en plaine, il faut aussi changer de munitions : remplacer les balles par des plombs. "Partout autour de nous, il n'y a que des maisons, des voitures qui circulent. Alors on demande à nos chasseurs de tirer les chevreuils avec des plombs : le plomb, à 100 mètres, ne fait plus de mal à personne." Alors qu'une balle a une portée de plusieurs kilomètres. 

Le vrai problème c'est qu'il n'y a pas de dialogue !"

Problème, les battues ne sont pas encore assez signalées, en plaine comme en montagne, regrette Ludovic Lechner, président d'un club de VTT strasbourgeois, l'Xtreme Bike Club : "On essaie de se documenter avant les sorties, on se renseigne en mairie, on utilise aussi un site Internet bénévole avec des cartes qui signalent les battues, vigilance-chasse.fr."

"Le milieu naturel est à tout le monde, il faut apprendre à le partager. Je pense que c'est la première urgence, poursuit-il. Parce que le vrai problème c'est qu'il n'y a pas de dialogue !" Pour lui ça passera par du "donnant-donnant" : montrer des deux côtés que l'on fait des efforts. Dans son club de VTT, les gilets jaunes sont obligatoires en ce moment.

Les chasseurs, premières victimes

Les accidents de chasse mortels touchent surtout les chasseurs eux-mêmes : sur les treize personnes tuées par balles en France lors de la dernière saison de chasse (juin 2017-mai 2018), une large majorité sont des chasseurs (deux seulement n'étaient pas chasseurs).