Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Accidents de la vie courante : 9 parents sur 10 disent avoir déjà eu un comportement à risque en présence de leur enfant

jeudi 8 novembre 2018 à 10:01 Par Germain Arrigoni, France Bleu

Troisième cause de mortalité chez les adultes et première chez les enfants, les accidents de la vie courante tuent 20.000 personnes par an en France. Selon une étude OpinionWay publiée ce vendredi, presque tous les parents disent pourtant manquer de vigilance en présence de leur(s) enfant(s).

Les jeunes enfants sont particulièrement exposés au risque d'accidents domestiques.
Les jeunes enfants sont particulièrement exposés au risque d'accidents domestiques. © Maxppp -

Coupures, brûlures, chutes : les accidents de la vie courante sont nombreux. Chaque année, 11 millions de Français en sont victimes à leur domicile ou aux alentours, 4,5 millions d'entre eux ont recours aux urgences et 20.000 perdent la vie.

Derrière le cancer et l'AVC, l'accident de la vie courante est la troisième cause de mortalité loin devant les accidents de la route (environ 3.500 morts).

Les parents ont de nombreux comportements à risque en présence de leur(s) enfant(s)

Pourtant,  presque tous les parents disent manquer de vigilance en présence de leur(s) enfant(s), selon une étude OpinionWay réalisée en 2018 pour l’association Attitude Prévention*.

En effet, 9 parents sur 10 disent avoir déjà eu un comportement à risque en présence de leur(s) enfant(s). Des comportements en hausse de 25% depuis 2017.

  - Aucun(e)
- OpinionWay pour Attitude Prévention

4 enfants sur 10 victimes d'un accident domestique 

Ces comportements favorisent les accidents : 6 personnes sur 10 disent avoir été victimes (eux-mêmes ou un membre de leur foyer) d'un accident de la vie courante cette année.

Du côté des enfants (entre 6 et 12 ans), plus de 4 enfants sur 10 déclarent avoir déjà eu un accident à leur domicile. Mais seule une minorité a déjà ressenti un sentiment de danger chez lui (odeur de brûlé, chute d'objets...).

Des accidents au domicile des familles, principalement dans la cuisine

En général, ces accidents se produisent au domicile des familles. En effet, 4 accidents sur 5 ont lieu au domicile et plus de la moitié dans la cuisine.

D’ailleurs, cette pièce est considérée comme étant le lieu le plus à risque pour leur(s) enfant(s) à 73%.

Les principaux accidents déclarés sont : coupure (couteau, cutter) à 45%, brûlure (fer à repasser, four, casserole) à 31% ou chute (escaliers, chaise) à 26%.

   - Aucun(e)
- Opinion Way pour Attitude Prévention

Danger sous-estimé

Les principales raisons invoquées pour justifier ces comportements à risque sont l'absence de danger perçu, inattention et manque de temps. 

Pour les parents victimes d'un accident (eux-mêmes ou un membre de leur foyer), 85% considèrent qu'il aurait pu être évité en étant plus attentifs. 

Autre enseignement de cette étude : les parents sont soucieux de transmettre les bons gestes à leur(s) enfant(s) : plus de 90% ont déjà donné des conseils à leur progéniture pour éviter un accident de la vie courante ou agir en cas d'urgence.

Et la majorité des enfants se dit informée sur les gestes à adopter car près de 4 enfants sur 5 déclarent avoir reçu des consignes de la part de leur parents.

Les fêtes de fin d'année, période à risque 

Pour la période de fêtes de fin d'année, une grande majorité des parents reste aussi vigilante que les autres jours mais plus d'un quart se déclare plus vigilant. Une plus grande vigilance qui s’explique notamment par l’agitation des enfants à cette période, par un plus grand nombre de personnes dans les foyers ou par une activité plus importante. 

Aussi, près de 3/4 des parents ont déjà eu un comportement dangereux en présence de leur(s) enfant(s) durant cette période comme brancher un grand nombre d’appareils électriques sur une multiprise (38%), laisser les guirlandes du sapin allumées sans surveillance (38%) et décorer le sapin avec des boules en verre (34%). 

  - Aucun(e)
- Opinion Way pour Attitude Prévention

Bonne connaissance des numéros d'urgence sauf le Centre Antipoison

Après un accident, la première réaction est de pratiquer les gestes de premiers secours (51%) ou d'aller voir un  professionnel de la santé (17%), chercher de l'aide aux alentours (9%) et d'appeler un numéro d'urgence (7%).

D'ailleurs, la majorité des parents connaît les numéros d'urgence, à l'exception du centre Anitpoison qui reste très méconnu (93%).

  • Samu : 15 
  • Pompiers : 18 
  • Police : 17 
  • Centre Antiposion : un numéro par région
  • Numéro d'urgence européen : 112

 

* L'étude a été réalisée par OpinionWay pour l’association Attitude Prévention sur Internet entre le 28 mai et 8 juin 2018 auprès de 1.502 parents ayant au moins un enfant de moins de 15 ans et  auprès de 500 enfants âgés entre 6 et 12 ans.