Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Accueil de réfugiés d'Afrique subsaharienne en Alsace: un "sas" en milieu rural à Thal-Marmoutier

-
Par , France Bleu Alsace, France Bleu Elsass

Ce sas intermédiaire entre pays d'origine et d'accueil est installé dans un couvent de sœurs. Coup de projecteur à l'occasion de la journée mondiale des réfugiés, ce jeudi 20 juin. Il est le plus important de la quinzaine de centres de ce type implantés en France.

L'entrée du sas de Thal-Marmoutier
L'entrée du sas de Thal-Marmoutier © Radio France - Olivier Vogel

Thal-Marmoutier, France

Depuis son ouverture en décembre 2017 dans ce village de 800 habitants, le sas de Thal-Marmoutier a vu passer 210 personnes, des réfugiés d'Afrique subsaharienne: Centre-Afrique, Soudan, Mali, Ethiopie, Somalie ou Erythrée. Des familles ou des hommes ou femmes seuls qui ont fui leur pays en guerre et qui ont connu les camps de réfugiés. Ils sont accueillis sur place pour un séjour de quatre mois dans le cadre des missions de protection avancées menées par l'OFPRA, l'office français de protection des réfugiés et apatrides. Ce séjour avec cours d'alphabétisation, d'informatique et accompagnement dans les démarches administratives, sous la houlette de l'association France Horizon, doit leur permettre une intégration durable en France.

Mahmat, réfugié centre-africain - Radio France
Mahmat, réfugié centre-africain © Radio France - Olivier Vogel

des réfugiés parfaitement intégrés dans le village

Il y a un an et demi, l'annonce de l'installation de ce centre en plein cœur du bourg, avait inquiété certains villageois, comme Robert, le plus proche voisin . "Il avait, dit-il, une peur terrible de se retrouver comme à Calais". Mais dix-huit mois plus tard celui que les enfants de réfugiés surnomment désormais Papa Carambar admet s'être trompé. "Aujourd'hui _on est les meilleurs amis du monde_", avoue-t-il.

Aïcha, originaire de Centre-Afrique dans sa salle de classe maternelle - Radio France
Aïcha, originaire de Centre-Afrique dans sa salle de classe maternelle © Radio France - Olivier Vogel

Après ce séjour de quatre mois, les réfugiés sont logés dans des appartements de la région ou ailleurs en France. Ils continuent à être suivis par les services de l'Etat pendant huit mois.

j'ai trouvé le chemin de ma vie. Aroun, réfugié centre-africain

Aroun, trente quatre ans, est centre-africain, il a fait partie du premier groupe accueilli dans l'ancien couvent de Thal-Marmoutier en décembre 2017. Après une acclimatation difficile, avec des températures polaires et la neige, il explique être "tombé rapidement dans le rail et avoir trouvé le chemin de sa vie". Aroun, qui vit aujourd'hui dans un petit appartement quelques kilomètres plus loin, se prépare à suivre une formation en génie climatique. Son souhait le plus cher c'est que son épouse, qui vit au Cameroun, puisse le rejoindre en Alsace.