Société

"Accueillir les migrants, c'est un devoir humanitaire, républicain" selon le maire de Cerdon-du-Loiret

Par Eric Normand et Christophe Dupuy, France Bleu Orléans jeudi 3 novembre 2016 à 16:45

C'est dans ce centre de vacances que 55 mineurs isolés sont hébergés depuis mercredi soir
C'est dans ce centre de vacances que 55 mineurs isolés sont hébergés depuis mercredi soir © Radio France - Christophe Dupuy

Le maire de Cerdon-du-Loiret, Alain Aché, envoie un courrier aux habitants du village pour les informer de la venue de 55 mineurs dans le cadre du démantèlement de la "Jungle" de Calais. Ils sont arrivés mercredi soir et ils sont hébergés dans le centre de vacances de la commune.

Cinquante-cinq jeunes migrants, des mineurs isolés, sont arrivés mercredi soir au centre de vacances du Grand-Val. Il est situé à 3 km du bourg de Cerdon, un petit village de 1000 habitants. Ces jeunes sont âgés de 14 à 17 ans, ils viennent de la "Jungle" de Calais.

Le maire écrit aux habitants

Le préfet avait prévenu le maire il y a quelques jours qu’il comptait envoyer des migrants à la colonie de vacances appartenant à l’armée. Alain Aché ne s'y est pas opposé et c'est d'ailleurs lui qui a accueilli chaleureusement les mineurs mercredi soir en compagnie du préfet du Loiret, Nacer Meddah. Alain Aché a d'ailleurs prévu d'envoyer un courrier à ses administrés pour leur expliquer sa démarche, lequel courrier est d'ailleurs déjà visible sur le site internet de la commune.

C'est un engagement républicain. C'est ma façon de penser et j'en suis fier - Alain Aché, maire de Cerdon

Alain Aché a tenu à souligner dès mercredi soir que "c'était un engagement un républicain" et pour désamorcer toute critique, il précise que "tout le monde ne perçoit pas de la même façon la République. C'est un devoir humanitaire." Il ne veut pas "laisser ces gens à la dérive alors que la France est un pays d'accueil, d'hébergement et d'asile." Le maire de Cerdon a trouvé des bénévoles pour "qu'ils donnent des couvertures, des vêtements et des vélos pour circuler. Des enseignants à la retraite viendront donner des cours d'alphabétisation."

La réaction du maire de Cerdon, Alain Aché