Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société DOSSIER : Mouvement des "gilets jaunes"

Acte 14 des gilets jaunes au Mans : des dégâts dans le centre-ville, dix personnes interpellées

- Mis à jour le -
Par , , France Bleu Maine, France Bleu

Les "gilets jaunes" sarthois avaient fait appel à tous les départements pour 24 heures de mobilisation ce samedi, baptisée "Pacifiq'Mans". De nombreux accès avaient été bloqués par les forces de l'ordre. La situation a rapidement dégénéré dans le centre-ville. Dix personnes ont été interpellées.

400 gilets jaunes se sont retrouvés à l'Océane samedi matin pour lancer les "24h Pacifiq'Mans"
400 gilets jaunes se sont retrouvés à l'Océane samedi matin pour lancer les "24h Pacifiq'Mans" © Radio France - Pauline Pennanec'h

Le Mans, France

Ils s'étaient donnés rendez-vous dès 9 heures au rond-point de l'Océane pour le coup d'envoi des "24h Pacifiq'Mans" : les gilets jaunes sarthois avaient choisi d'organiser toute une série d'actions ce samedi, après deux week-end plus calmes. Le cortège est parti dans le calme, mais la situation a dégénéré dans le centre-ville en début d'après-midi.

Gros dispositif de sécurité en zone nord

400 gilets jaunes se sont retrouvés sur le parking du cinéma CGR, les forces de l'ordre les empêchant vers 10 heures de se rendre sur le rond-point de l'Océane même.

Quelques manifestants sont venus équipés de caddies à l'appel des organisateurs, décorés aux couleurs de leurs différents départements. Des gilets jaunes sont ainsi venus de Bretagne, du Maine-et-Loire ou d'Indre-et-Loire. 

Multiples actions prévues

Le cortège est parti de l'Océane vers 10h45. Une partie des manifestants va se rendre en centre-ville, à la gare du Mans. D'autres ont tenté de faire une opération escargot sur la rocade, mais les forces de l'ordre ont bloqué les différents axes. Certains se sont rendus au centre hospitalier du Mans.

Ce samedi midi, les gilets jaunes étaient 200 à se rendre à la gare, avec de nombreux détours en raison des rues bloquées par les forces de l'ordre. 

La manifestation dégénère en centre-ville

La situation a de nouveau dégénéré en milieu d’après-midi dans le centre-ville, les forces de l’ordre ont fait usage de gaz lacrymogène. Une cinquantaine de casseurs s'étaient infiltrés dans le cortège. Des affrontements ont éclaté près du palais de justice du Mans, après des jets de projectiles au commissariat de Paixhans. Un policier a été légèrement blessé par un jet de pavé envoyé au niveau du commissariat. 

Au total, dix personnes ont été interpellées d'après la police, notamment dans la nuit de samedi à dimanche. La permanence du député LREM Damien Pichereau a par ailleurs été vandalisée. La rédaction du journal Ouest-France a aussi été prise pour cible, tout comme des vitrines de commerces. Le journal annonce qu'il va porter plainte. Une voiture a été incendiée, rue du Vert Galant. Un blessé a été transporté au Centre Hospitalier.

La rédaction du journal Ouest-France a été prise pour cible en marge de la manifestation. - Radio France
La rédaction du journal Ouest-France a été prise pour cible en marge de la manifestation. © Radio France - Pauline Pennanec'h

Les manifestants se sont dispersés vers 18 heures. Certains "gilets jaunes" sont retournés sur le rond-point de l'Océane en fin de journée pour passer la nuit sur place. Un dispositif policier a été mis en place en zone nord.