Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société
Dossier : Mouvement des "gilets jaunes"

Acte 15 des Gilets jaunes à Bordeaux : légère décrue de la mobilisation

- Mis à jour le -
Par , , France Bleu Gironde

Plusieurs appels à manifester ce samedi et ce dimanche ont été lancés sur les réseaux sociaux par les Gilets jaunes. L'habituel défilé dans les rues de Bordeaux ce samedi après-midi, s'il a encore attiré plusieurs milliers de personnes, est légèrement moins important que les semaines passées.

La place de la Bourse, point habituel de rassemblement des gilets jaunes à Bordeaux.
La place de la Bourse, point habituel de rassemblement des gilets jaunes à Bordeaux. © Radio France - Laurine Benjebria

Bordeaux, France

Pour l'acte 15 de leur mouvement, les gilets jaunes ont varié les appels à la manifestation. A Bordeaux, un pique-nique place de la Bourse, une assemblée générale à 17 heures ce samedi, ou encore un rassemblement au Parc bordelais, ont été proposés. Le défilé de l'après-midi dans les rues de la capitale girondine reste l'événement le plus suivi, avec plusieurs milliers de personnes. Selon notre reporter, les gilets jaunes sont légèrement moins nombreux que les semaines passées à manifester dans le centre-ville : entre 4.000 et 4.500 personnes au plus fort de la mobilisation, contre plus de 5.000 le week-end précédent. 

Le cortège est parti de la place de la Bourse derrière une même banderole - Radio France
Le cortège est parti de la place de la Bourse derrière une même banderole © Radio France - Laurine Benjebria
Un manifestant s'est déguisé en Coluche - Radio France
Un manifestant s'est déguisé en Coluche © Radio France - Laurine Benjebria

Au cours de la manifestation, des vitrines ont été repeintes, taguées. Un panneau de signalisation mentionnant la rue Judaïque, sur la place Gambetta, a été l'objet d'un tag antisémite : les lettres "SS" écrites dessus. A 16h, un manifestant, mégaphone à la main, a entonné un chant de la quenelle, sans être interrompu.

Un tag antisémite à Bordeaux - Radio France
Un tag antisémite à Bordeaux © Radio France - Laurine Benjebria

Tensions autour de la place Pey Berland

Les tensions habituelles place Pey-Berland ont été de courte durée, à peine une vingtaine de minutes.  Des manifestants, arrivés à 18h sur la place de l'Hôtel de Ville, ont lancé des jets de bouteilles en verre et de plots en plastique. Repoussés par les forces de l'ordre à coups de canon à eau et de gaz lacrymogène, puis de tirs de LBD, les manifestants se sont retrouvés place de la Victoire, où le rassemblement a fini par se disperser avant 19 heures. Cinq personnes ont été placées en garde à vue selon la préfecture de Gironde. La semaine dernière, l'on dénombrait 19 personnes interpellées.

Les 100 jours du mouvement ce dimanche

La mobilisation à Bordeaux ne devrait cette fois pas se limiter au samedi. Car ce dimanche marque les 100 jours du mouvement des gilets jaunes. Un nouveau rassemblement est donc prévu, à nouveau à 13 heures, mais cette fois place de la République. 

Les manifestants personnalisent leurs gilets jaunes. - Radio France
Les manifestants personnalisent leurs gilets jaunes. © Radio France - Laurine Benjebria

Le ras-le-bol des policiers girondins

Les syndicats de police de Bordeaux ont alerté ce vendredi leurs autorités nationales sur la situation "critique" des policiers de la ville, mobilisés chaque samedi et qui doivent faire face, à chaque fin de manifestation, à de violents heurts. Dans une lettre remise au Directeur général de la police nationale Éric Morvan et au Directeur central de la Sécurité publique Jean-Marie Salanova, les branches locales des syndicats Alliance et Unsa-Police ont alerté sur la "lassitude" des effectifs. Le secrétaire régional d'Alliance Éric Marrocq a déclaré chez nos confrères de France Inter "Aujourd'hui on dit stop, ça ne peut plus durer."

Eric Marrocq : "Ils viennent au combat, recevoir des boules de pétanque, des pavés, des bombes agricoles, des feux d'artifice"

Les mesures préventives de la Ville inchangées

Comme chaque samedi de manifestation des gilets jaunes, la Ville de Bordeaux a pris des mesures. Les services de la mairie, dont le jardin de l’hôtel de ville, le Grand-Théâtre ou encore le musée des Beaux-Arts sont fermés. Pas de fermeture pour d'autres espaces d'exposition comme la Galerie des Beaux-Arts, mais des horaires susceptibles de changer. Quant aux trams en centre-ville, le trafic est interrompu depuis 13 heures en centre-ville. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu