Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Acte 24 des gilets jaunes en Limousin

-
Par , France Bleu Limousin

Mécontents des annonces du président de la République, les gilets jaunes continuent d'occuper les lieux stratégiques, comme les ronds points de la ZI Nord de Limoges, ou les rues de Brive. Objectif : afficher leur détermination à poursuivre le mouvement

Même peu nombreux, les gilets restent mobilisés à Limoges
Même peu nombreux, les gilets restent mobilisés à Limoges © Radio France - Frédéric Cano

Limoges, France

Un peu plus de 5 mois après le début du mouvement, et 2 jours après l'intervention d'Emmanuel Macron, les gilets jaunes restent déterminés et mobilisés. Ce matin, ils étaient une trentaine de manifestants sur le rond point de Grossereix, en Zone Industrielle Nord de Limoges (photo). Là, ils ont pu constater l'effet de leur action auprès des automobilistes.

Ne rien lâcher

les gilets jaunes ne sont pas décidés à lâcher du lest : "la force de ce mouvement, c'est que ce sont des gens déterminés!", insiste Jo dit "le jaune".

Des slogans qui font mouche - Radio France
Des slogans qui font mouche © Radio France - Frédéric Cano

Ceux qui ne sont pas convaincus, il faut qu'ils enfilent leur gilet." - Gilles

Sur le rond point , à l'aide de banderoles, les manifestants tentent de remobiliser les troupes. Parmi eux Gilles, gilet jaune de la première heure. 

Pour les automobilistes, qui prennent volontiers les tracts qu'on leur tend, le sentiment sur le mouvement est souvent le même, à savoir : partagé. "Tant que les gens sont sincères cela me convient très bien, ce qui me dérange un peu plus c'est que le mouvement soit détourné", confie cette conductrice.

A Brive, ils étaient une centaine dans les rues. Même cause, même combat.

Distribution de tracts à Brive - Radio France
Distribution de tracts à Brive © Radio France - Delphine Boulle
Choix de la station

France Bleu