Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société DOSSIER : Mouvement des "gilets jaunes"

Acte 30 des "gilets jaunes" : manifestation tendue ce samedi à Dijon

-
Par , , France Bleu Bourgogne

Une manifestation tendue à Dijon pour le 30e samedi de mobilisation des "gilets jaunes". Plusieurs vitrines ont été vandalisées rue de la Liberté, selon la préfecture. Il y a eu 13 interpellations et trois blessés.

Manifestation de Gilets jaunes ici dans le centre-ville de Dijon, pour l'acte XIX.
Manifestation de Gilets jaunes ici dans le centre-ville de Dijon, pour l'acte XIX. © Maxppp - Jean-Christophe Tardivon

Dijon, France

L'acte 30 des "gilets jaunes" a été tendu ce samedi à Dijon. Les manifestants, sont comme d'habitude partis de la place de la République et se sont ensuite rendus dans le vieux centre de Dijon. Plusieurs vitrines ont été vandalisées rue de la Liberté, selon la préfecture. Les forces de l'ordre ont commencé à gazer. Il y a eu 13 interpellations. 

Trois blessés dont un passant 

Un passant a du être transporté à l’hôpital à cause des gaz lacrymogènes. Deux CRS ont également été blessés, l'un par un jet de pavé, l'autre par un tir de mortier. Toujours selon la préfecture, le slogan "Suicidez vous" aurait été lancé aux forces de l'ordre.

Des actes condamnés par le maire de Dijon

Des violences condamnées par le maire de Dijon, François Rebsamen, qui "apporte son soutien aux commerçants"

Autre réaction, celle de Laurent Bourguignat. Dans un communiqué le conseiller municipal d'opposition, déclare que "Dijon ne s'habituera pas aux black blocks".