Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société DOSSIER : Mouvement des "gilets jaunes"

Rassemblement des gilets jaunes : circulation très perturbée sur le pont de Saint-Nazaire ce samedi

- Mis à jour le -
Par , , France Bleu Loire Océan

Entre 200 et 300 gilets jaunes se sont rassemblés ce samedi matin à Montoir-de-Bretagne (Loire-Atlantique). Ils ont essayé de se rendre sur le pont de Saint-Nazaire, mais les gendarmes mobiles s'y sont opposés. Cela a provoqué d'importants embouteillages.

Mobilisation des gilets jaunes au pied du pont de Saint-Nazaire, le 5 janvier 2019
Mobilisation des gilets jaunes au pied du pont de Saint-Nazaire, le 5 janvier 2019 © Radio France - Louis de Bergevin

Saint-Nazaire, France

Le rassemblement a débuté vers 10 heures ce samedi à Montoir-de-Bretagne, dans l'agglomération de Saint-Nazaire, au rond-point dit de "l'Air bleu", du nom d'un bar-restaurant situé à proximité. Ce rond-point est un lieu de mobilisation régulier des gilets jaunes depuis le début du mouvement mi-novembre. Ces 200 à 300 gilets jaunes se sont réunis avec une banderole et des pancartes dénonçant la "répression policière". 

Face-à-face entre gendarmes mobiles et gilets jaunes - Radio France
Face-à-face entre gendarmes mobiles et gilets jaunes © Radio France - Louis de Bergevin

Vers 11 heures, le cortège a quitté le rond-point situé sur la départementale 100 pour prendre la direction du pont de Saint-Nazaire. Mais les gendarmes mobiles, présents sur place, se sont positionnés pour les empêcher d'accéder au pont. Un face-à-face a alors débuté dans une ambiance quelque peu tendue. Les forces de l'ordre ont usé de gaz lacrymogènes à plusieurs reprises pour repousser des manifestants. 

Hormis les ambulances et véhicules de secours, la circulation était totalement coupée en fin de matinée, provoquant de très importants embouteillages sur le pont de Saint-Nazaire, mais également sur les routes d'accès, des deux côtés du pont. A partir de 12 heures, des voitures ont commencé à circuler au compte-gouttes, mais les ralentissements restaient très importants. La circulation a repris normalement en milieu d'après-midi sur le pont.

Banderole contre la "répression policière" le 5 janvier 2019 - Radio France
Banderole contre la "répression policière" le 5 janvier 2019 © Radio France - Louis de Bergevin
Les voitures ont commencé à circuler au compte-gouttes à partir de 12h00 - Radio France
Les voitures ont commencé à circuler au compte-gouttes à partir de 12h00 © Radio France - Louis de Bergevin