Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société
Dossier : Mouvement des "gilets jaunes"

Acte XVIII des gilets jaunes : plusieurs milliers de manifestants à Toulouse, le maire de la ville insulté

-
Par , France Bleu Occitanie, France Bleu

Plusieurs milliers de personnes ont manifesté ce samedi dans les rues de Toulouse pour l'acte XVIII des gilets jaunes. Le maire de la ville, Jean-Luc Moudenc, a été pris à partie. Un membre des forces de l'ordre a été blessé et 12 personnes ont été interpellées selon la préfecture de Haute-Garonne.

Plusieurs milliers de personnes ont manifesté à Toulouse pour l'acte XVIII des gilets jaunes.
Plusieurs milliers de personnes ont manifesté à Toulouse pour l'acte XVIII des gilets jaunes. © Radio France - Théo Caubel

Toulouse, France

Comme tous les week-ends, les gilets jaunes se sont rassemblés dans le centre-ville de Toulouse. Ils sont partis à 14h de la station de métro Jean-Jaurès pour l'acte XVIII du mouvement.

Ils ont défilé dans le calme, loin des violences commisses à Paris. Plusieurs milliers de personnes ont répondu présents. Des associations de défense de l'environnement ont rejoint le cortège en cette journée de "marche du siècle" pour le climat.

Jean-Luc Moudenc pris à partie

En marge du cortège vers 15h30, plusieurs manifestants ont pris à partie le maire de Toulouse, Jean-Luc Moudenc. Il a été insulté et a reçu des projectiles. Sur sa page facebook, il dément avoir dû être évacué comme cela a un temps été évoqué. 

Des gaz lacrymogènes ont été tirés à partir de 16h30. Quelques vitrines de commerces ont été taguées. Un membre des forces de l'ordre a été blessé et 12 personnes ont été interpellées selon la préfecture de Haute-Garonne.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu