Société

(Actualisé avec réactions) Permis de conduire: la réforme ne satisfait pas les inspecteurs

Par Martine Bréson, France Bleu Paris Région vendredi 13 juin 2014 à 12:40 Mis à jour le vendredi 13 juin 2014 à 18:00

(Paris) Auto école illustration

Un examen pour le code qui ne sera plus surveillé par les inspecteurs, une épreuve de conduite un peu plus courte et des délais d’attente beaucoup moins longs pour repasser le permis. Les grands points de la réforme du permis de conduire ont été dévoilés ce vendredi par le ministre de l’Intérieur, Bernard Cazeneuve. Si les auto-écoles sont contentes , les inspecteurs, eux, menacent de faire grève.

L'idée centrale c'est que les inspecteurs du permis aient plus de temps pour faire passer l'épreuve de conduite . Il n'y aura pas de création de postes d'inspecteurs mais ils vont donc être dégagés de la surveillance du code. Dans un premier temps, cet été, le gouvernement va faire appel à des retraités de la police et de la gendarmerie et puis à partir de juin 2015, cette tâche sera confiée à des centres privés, agrées par l'Etat. Cela permettrait de gagner 145 000 places par an selon le gouvernement.

L’autre mesure concerne l'épreuve de conduite cette fois. A partir du 1er septembre, elle durera 3 minutes de moins ce qui permettra aux inspecteurs de faire passer un examen de plus par jour. Au total sur l'année cela permet de gagner un peu plus de 100 000 places.

Le but final c’est de diviser par deux les délais d'attente d'ici 2016. Aujourd’hui, il faut attendre un plus de 3 mois en moyenne pour repasser son permis (c'est souvent beaucoup plus en région parisienne). Réduire les délais d'attente c'est aussi réduire le prix du permis qui devrait passer de 200 à 600 euros pour ceux qui ont échoué une première fois.

Cette réforme ne doit entrainer aucun cout supplémentaire pour les candidats. C’est en tout cas ce que promet le gouvernement.

Réactions

Les auto-écoles sont plutôt satisfaites.

E réforme permis

Les inspecteurs sont beaucoup plus critiques

S réforme permis

A noter aussi que des cours de sécurité rouière devraient être proposés à tous les élèves de seconde et qu'ils seront sanctionnés par une attestation.

On s'oriente aussi vers une conduite accompagnée à l'âge de 15 ans. Ceux qui le feront pourront passer le permis de conduire dès 17 ans et demi .

Le ministre a précisé qu'il allait proposer cette réforme aux 51 membres du Conseil National de la Sécurité Routière  (CNSR) qui se réunit lundi et doit rendre un avis consultatif.

P permis 18h30

Partager sur :