Société

Adolescente privée de cours pour jupe longue : l'Education nationale se justifie

Par Renaud Biondi-Maugey, France Bleu Champagne-Ardenne jeudi 30 avril 2015 à 10:55

L'adolescente est scolarisée au collège Léo-Lagrange, à Charleville-Mézières.
L'adolescente est scolarisée au collège Léo-Lagrange, à Charleville-Mézières. © Google Street View

L'inspecteur d'académie des Ardennes explique ce jeudi pourquoi le collège Léo Lagrange de Charleville-Mézières a décidé de priver de cours une adolescente de 15 ans qui portait une longue jupe noire.

L'affaire fait grand bruit, depuis les révélations du journal l'Ardennais : une collégienne de troisième du collège Léo Lagrange de Charleville-Mézières a été interdite de cours par deux fois en avril. La principale du collège lui demandait de se changer et de ne plus porter une longue jupe noire, estimant qu'il s'agissait-là d'un signe religieux ostentatoire. 

Invité de France Bleu Champagne-Ardenne jeudi, l'inspecteur d'académie Patrice Dutot, a justifié la décision du collège. Il estime que cette jupe a bien un caractère religieux parce qu'elle a été portée simultanément ces dernières semaines par plusieurs adolescentes musulmanes. Il s'agit selon lui d'une action concertée.

Une action concernée

« D epuis 4 ou 5 semaines, quelques adolescentes portent le voile jusqu'à l'entrée du collège, pour venir tutoyer les règles du vivre ensemble » , explique Patrice Dutot. « A l'entrée du collège, elles défont le voile ou le foulard mais il leur arrive de conserver une partie de cette tenue, qui est singulière et qui marque une certaine identité et notamment cette jupe »

C * ***'est donc une action concertée d'un certain nombre d'adolescentes qui portent le foulard et cette jupe longue. Quand plusieurs élèves portent le même vêtement, ce n'est plus anecdotique * » , estime l'inspecteur d'académie.

Patrice Dutot, l'inspecteur d'académie des Ardennes