Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Adolescente tuée à Ivry-sur-Seine : "On a volé à Marjorie le bel avenir qui l'attendait"

-
Par , France Bleu Paris, France Bleu

Les habitants de la cité Pierre-et-Marie-Curie d'Ivry-sur-Seine (Val-de-Marne) sont accablés et choqués après la mort de Marjorie, une adolescente de 17 ans. Elle a été tuée à coups de couteau ce vendredi 14 mai par un jeune de 15 ans, sur fond de rivalités sur les réseaux sociaux.

 Marjorie, une adolescente de 17 ans, a été tuée vendredi, dans la cité Pierre-et-Marie-Curie d'Ivry-sur-Seine. Les habitants sont sous le choc.
Marjorie, une adolescente de 17 ans, a été tuée vendredi, dans la cité Pierre-et-Marie-Curie d'Ivry-sur-Seine. Les habitants sont sous le choc. © Radio France - Famille de Marjorie

Pas un bruit ce samedi 15 mai dans les rues de la cité Pierre-et-Marie-Curie d'Ivry-sur-Seine (Val-de-Marne). Les habitants marchent en silence, encore très choqués par le meurtre commis ce vendredi, sous les yeux de plusieurs enfants du quartier. En plein après-midi, à côté des terrains de jeux, un garçon de 15 ans a poignardé Marjorie, une adolescente de 17 ans

L'homicide est a priori lié à une rivalité née sur les réseaux sociaux entre la petite sœur de Marjorie et des élèves de son collège. "Ma fille voulait simplement rencontrer ce garçon pour calmer les tensions et protéger sa petite-sœur", explique Odile, la mère de Marjorie. Dans son salon, toute la famille s'est rassemblée autour d'une photo de la jeune femme. "Aujourd'hui c'est ma fille qui a été tuée, hier d'autres enfants sont morts. Je pense à ceux de demain... Il faut que cela s'arrête, poursuit-elle, effondrée. Beaucoup de jeunes ne sont pas encadrés correctement. Les parents doivent jouer leur rôle et éduquer leurs enfants pour éviter ces catastrophes", exige la mère de famille.

L'auteur présumé a été interpellé à Massy (Essonne). Selon plusieurs habitants du quartier, il est élevé par son père, à Ivry-sur-Seine. "Je suis bouleversée, je n'ai pas dormi de la nuit, confie Nadine, une habitante du quartier. Cette cité, je l'aime, je m'y sens bien... Je ne comprends pas comment un tel meurtre a pu être commis par un gamin de 15 ans." Pour épauler la famille de la victime, Nadine compte organiser une collecte. En attendant, des fleurs et des bougies ont été déposées sur les lieux du drame. Sur les murs des immeubles, deux collages rendent hommage à Marjorie. On y lit notamment : "Ni oubli, ni pardon"

Les habitants ont déposé fleurs et bougies à l'endroit où Marjorie a été tuée.
Les habitants ont déposé fleurs et bougies à l'endroit où Marjorie a été tuée. © Radio France - Claire Leys

"Marjorie voulait devenir ingénieure"

Connue pour être studieuse, Marjorie s'apprêtait à passer son bac. "Elle était toujours dans ses bouquins, elle voulait devenir ingénieure. C'est une fille qui avait des rêves, ils ont été brisés. On lui a volé le bel avenir qui l'attendait", déplore un père de famille qui connaissait la victime. "Aujourd'hui, j'ai peur pour mes propres enfants, car cette histoire a commencé sur les réseaux sociaux. Comment faire pour les protéger ?", demande-t-il.

Peu de temps après le drame, l'auteur présumé, âgé de 15 ans, a été interpellé à Massy (Essonne).
Peu de temps après le drame, l'auteur présumé, âgé de 15 ans, a été interpellé à Massy (Essonne). © Radio France - Claire Leys
Choix de la station

À venir dansDanssecondess