Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Affaire Claude Lévêque : Art Press publie une tribune qui rappelle le droit à la présomption d'innocence

-
Par , France Bleu Paris

Des acteurs du monde de la culture ont signé ce jeudi une tribune publiée sur le site de la revue Art Press. Les 65 signataires s'opposent à la condamnation "médiatique" de Claude Lévêque. Le plasticien qui habite Montreuil (Seine-Saint-Denis) est accusé de viols sur mineurs.

Claude Lévêque devant l'une de ses oeuvres
Claude Lévêque devant l'une de ses oeuvres © Maxppp - DENISE ROSSANO

L'affaire du plasticien Claude Lévêque (67 ans) faire réagir des acteurs de la culture qui publient ce jeudi une tribune sur le site de la revue Art Press. Les 65 signataires de la tribune demandent que l'on s'oppose à la condamnation "médiatique" de l'artiste qui réside à Montreuil (Seine-Saint-Denis). Ils rappellent le principe de la présomption d'innocence. 

A la suite d'accusations d'un sculpteur de 51 ans qui dit en avoir été victime avec ses deux frères de Claude Lévêque, une enquête a été ouverte pour viols et agressions sexuelles sur mineurs.

La tribune demande qu'on s'oppose à une "condamnation expéditive, à base de vérités infléchies, de rumeurs, de fake news, d'accusations sans fondement, de mensonges".

Les condamnations "médiatiques" sont nocives

"Sans justice, nous pouvons tous être balayés par des accusations efficacement relayées par la presse et les réseaux sociaux", préviennent les signataires de la tribune, parmi lesquels figurent Catherine Millet, directrice de la rédaction d'Art Press, François Barré, ancien président du Centre Pompidou et plusieurs artistes, écrivains, historiens d'art, conservateurs, réalisateurs, éditeurs et architectes.

"Face à la campagne médiatique dont Claude Lévêque est l'objet avant que les conclusions de l'enquête ouverte ne soient rendues, et qui entraîne le décrochage de ses oeuvres, les signataires entendent réaffirmer un principe fondamental de notre droit", affirme cette tribune

Les signataires dénoncent les sanctions déjà prises contre l'artiste 

"Les décisions arbitraires de certaines collectivités territoriales de décrocher ou d'éteindre les oeuvres de Claude Lévêque sont des négations graves du principe fondamental de la présomption d'innocence et des atteintes manifestes au droit moral de l'auteur", déclarent les signataires. 

La ville de Montreuil (Seine-Saint-Denis) a décidé d'éteindre une installation lumineuse monumentale qui s'articule autour d'un château d'eau. 

Le conseil régional des Pays de la Loire a également annoncé le retrait provisoire d'une autre installation de l'artiste figurant dans l'exposition permanente de l'Abbaye royale de Fontevraud (Maine-et-Loire). 

La question se pose aussi à propos d'un tapis réalisé par Claude Lévêque qui orne un bureau de l'Elysée.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess