Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Affaire des mariages chinois : Jean Germain estime s'être "fait avoir" par Lise Han

-
Par , France Bleu Touraine

Enfin il parle. Le maire de Tours s'est exprimé dimanche soir sur l'affaire des mariages chinois. Il faut dire que dans cette affaire, tout le monde avait parlé sauf lui, qui disait réserver ses déclarations pour les juges. Mais finalement, après un long silence, c'est srt TF1 dans l'émission sept à huit qu'il a livré ses premiers commentaires sur l'affaire et ses relations avec Lise Han.

Jean Germain le 6 octobre sur TF1, pour sa première explication sur le fond de l'affaire des "mariages chinois".
Jean Germain le 6 octobre sur TF1, pour sa première explication sur le fond de l'affaire des "mariages chinois".

Dans ce document de neuf minutes, Jean Germain s'exprime pour la première fois depuis son bureau de la mairie de Tours.Sa première intervention dure moins de 30 secondes (à 5'45" et 8'10" dans le reportage) et sa stratégie de défense, à quelques mois des élections municipales, parait très claire : "Je ne suis qu'une victime des agissements de Lise Han".

"Je ne suis pas Alain Delon"

L'équipe de 7 à 8 évoque aussi dans son reportage, les menaces de Lise Han sur un éventuel grand déballage médiatique.Quelles étaient exactement les relations qu'entretenait le maire de Tours avec son ex-collaboratrice ? Sur ce point, Jean Germain a tenté de mettre fin aux rumeurs. Pour lui, il n'existe pas de promotion canapé et il n'est pas Alain Delon."Je ne suis pas Alain Delon" ! Sans nul doute, cette phrase va s'imposer comme une phrase culte de l'affaire des mariages chinois.Reste à savoir si cette sortie médiatique va permettre d'accélérer l'audition de Jean Germain par les trois juges en charge du dossier. Le maire, lui, attend ce rendez-vous pour s'expliquer. Un rendez-vous programmé il y a une quinzaine de jours mais qui a été annulé sans plus de précisions.

"La promotion canapé, il faut pas exagérer. Et puis je ne suis pas Alain Delon"

Choix de la station

À venir dansDanssecondess