Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Fermer
Retour
Société

Affaire du glyphosate dans la forêt girondine : le président des sylviculteurs du sud-ouest milite pour un label bio

vendredi 21 septembre 2018 à 17:20 Par Stéphane Hiscock, France Bleu Gironde

Bruno Lafon, président de l'association des sylviculteurs du sud-ouest, a proposé ce vendredi matin de créer un label bio dans la forêt des Landes de Gascogne. Il entend ainsi mettre fin à la polémique concernant l'usage de glyphosate sur certaines parcelles de pin maritime.

A l'AG du syndicat des sylviculteurs du sud-ouest ce vendredi
A l'AG du syndicat des sylviculteurs du sud-ouest ce vendredi © Radio France - Stéphane Hiscock

Biganos, France

Bruno Lafon a présidé ce vendredi matin à Biganos la 101ème assemblée générale de l'association des sylviculteurs du sud-ouest. Une AG largement consacrée aux suites de la tempête Klaus mais pendant laquelle il a été aussi beaucoup question de glyphosate.

Trois semaines après les révélations de France Bleu Gironde sur l'utilisation de cet herbicide dans le massif des Landes de Gascogne les professionnels du secteurs semblent vouloir mettre fin à la polémique. L'utilisation d'herbicide est certes légale mais elle désormais très décriée. A Saint-Symphorien, dans le sud Gironde, un apiculteur a du jeter sa production de miel car elle contenait un taux d'herbicide trop important.

Face aux professionnels du pin Bruno Lafon a répété que cette pratique d'épandage dans le massif forestier était très limitée et que le syndicat préconisait un traitement mécanique des sous-bois.

Il faut revenir à la tradition. S'il y a eu un écart de quelqu'un nous le dénonçons mais nous ne voulons pas tous passer pour des chenapans. — Bruno Lafon

Epandage de glyphosate en Sud-Gironde : avant et après - Aucun(e)
Epandage de glyphosate en Sud-Gironde : avant et après - Un auditeur de France Bleu Gironde

S'il est légal aujourd'hui le glyphosate sera interdit en France d'ici trois ans. C'est une promesse du gouvernement et Sophie Panonacle, députée LREM du Bassin d'Arcachon, l'a répété à la tribune devant les sylviculteurs ce vendredi.

Je sais que dans leur très grande majorité ils (les sylviculteurs) n'utilisent plus cette substance. Alors bannissons la totalement. — Sophie Panonacle

La réponse d'Henri de Cerval, accusé d'utiliser du glyphosate en Sud Gironde